Le fédéral promet de nouvelles mesures pour protéger les baleines noires

HALIFAX — La ministre fédérale des Pêches, Bernadette Jordan, a affirmé mardi qu’Ottawa annoncerait de nouvelles mesures dans les prochaines semaines pour protéger la baleine noire de l’Atlantique Nord en voie de disparition.

Mme Jordan participait au Sommet sur l’innovation en matière d’engins de pêche à Halifax, mais elle n’a dévoilé aucun détail sur les mesures à venir.

Elle a cependant souligné que les mesures annoncées l’année dernière, en vertu desquelles les engins de pêche seront identifiés par des détails comme le pays, la région et le type de pêche, entreraient en vigueur au cours de la prochaine saison de pêche.

La ministre estime que ce changement est important, car il permettra de déterminer exactement à quel endroit les baleines s’enchevêtrent dans les filets de pêche.

Mme Jordan affirme que les tests se poursuivent également sur de nouvelles technologies telles que les équipements sans cordes, qui pourraient permettre de réduire les risques d’enchevêtrement.

Plus de 250 pêcheurs et fabricants d’engins de pêche du Canada, des États-Unis, d’Islande et de Norvège participent à ce sommet de deux jours.

La population de baleines noires est actuellement d’environ 400 individus, dont moins de 100 femelles reproductrices.

Mme Jordan a déclaré lors du sommet que neuf baleineaux étaient nés cet hiver, soit deux de plus que l’an dernier, ce qui constitue le taux de natalité le plus élevé depuis 2016.

Depuis 2017, au moins 29 baleines noires de l’Atlantique Nord sont mortes dans les eaux américaines et canadiennes. La plupart ont été tuées par des enchevêtrements dans des engins de pêche et des collisions avec des navires.

Les plus populaires