Le financement pour un réseau de bornes de recharge est approuvé aux États-Unis

PORTLAND, Ore. — L’administration du président américain Joe Biden a approuvé mercredi le plan ambitieux de 34 États et de Porto Rico visant à créer un réseau national de bornes de recharge pour véhicules électriques.

L’approbation du président Biden fait en sorte que les 900 millions $ US prévus pour ce projet d’envergure pourront commencer à être distribués aux États. Ce sera à eux d’utiliser la somme qu’ils recevront pour installer des bornes sur leur territoire, afin de créer un réseau qui s’étendra d’un océan à l’autre.

L’ajout de bornes partout au pays, de sorte qu’il sera plus facile de pouvoir recharger son véhicule peu importe où l’on se trouve, est un élément essentiel pour convaincre plus d’automobilistes de passer vers un véhicule électrique. L’adoption de masse du véhicule électrique est elle-même un élément clé dans la lutte aux changements climatiques.

Cette annonce a été faite au moment où le président Biden a participé au Salon international de l’auto de Detroit pour présenter les avantages de sa nouvelle loi sur les projets d’infrastructures, qui prévoit aussi des avantages financiers pour les acheteurs de véhicules électriques.

Concrètement, les résidants des États qui se sont engagés dans le développement du réseau national pourraient commencer à voir apparaître des bornes de recharge près des principaux axes routiers dès le printemps prochain.

À terme, l’administration Biden souhaite ajouter 500 000 bornes à travers les États-Unis, en plus de créer un réseau de stations de charge rapide qui s’étendra le long des principales autoroutes du pays.

«Allouer autant d’argent à ce projet est une étape importante en vue de déployer le réseau de bornes de recharge dont nous avons absolument besoin si on veut convaincre la majorité des automobilistes de passer à un véhicule électrique», a estimé le directeur du centre sur l’urbanisme de l’Université de l’Oregon, Nico Larco.

«Actuellement, nous sommes très loin d’avoir toutes les installations en place pour recharger le nombre de véhicules électriques que nous voulons voir sur nos routes», a-t-il prévenu.

Le gouvernement fédéral continuera d’évaluer les plans des États qui n’ont pu être approuvés dans cette ronde de financement. Son objectif est que les plans de tous les États reçoivent le feu vert d’ici le 30 septembre.

5 milliards $ sur cinq ans

La nouvelle loi sur les infrastructures du président Biden prévoit des investissements de 5 milliards $ sur cinq ans pour la création du réseau de bornes de recharge.

Les sommes débloquées mercredi serviront spécifiquement à installer des bornes puissantes près des autoroutes qui connectent les États entre eux. L’objectif est d’éliminer les craintes liées à l’autonomie des batteries: un automobiliste qui roule à l’essence sait qu’il pourra toujours trouver une station pour faire le plein, mais celui qui roule à bord d’un véhicule électrique ne peut pas en dire autant actuellement.

Selon les directives proposées, les États seront tenus d’installer au moins une station de recharge rapide à quatre ports tous les 80 km sur ces corridors, en plus de veiller à ce qu’elles soient situées à moins d’un kilomètre d’une bretelle d’accès. Certaines exceptions à cette règle sont prévues pour les lieux éloignés.

Une somme supplémentaire de 2,5 milliards $ en subventions discrétionnaires est également disponible pour financer les infrastructures de recharge dans les communautés défavorisées, les zones rurales et les centres urbains.

La loi sur la réduction de l’inflation récemment adoptée par M. Biden comprend aussi 3 milliards $ pour stimuler l’adoption des véhicules électriques et l’accessibilité de la recharge dans les communautés défavorisées.

Réticences chez certains États

Certains États plus ruraux ont soulevé des craintes par rapport aux exigences du gouvernement fédéral, notamment sur la règle qui oblige la présence d’une station de recharge à chaque 80 km.

Le Wyoming, l’Idaho, le Montana, le Dakota du Nord et le Dakota du Sud ont tous demandé des assouplissements à l’administration Biden à ce sujet. Au Wyoming, la règle obligeant la présence de quatre ports de recharge par station a aussi été critiquée. 

«Il faudrait plus de vingt ans pour qu’une augmentation suffisamment importante de l’adoption des véhicules électriques dans tout l’État se traduise par de longues files d’attente dans les stations à quatre ports», a soulevé le directeur du ministère des Transports de l’État, K. Luke Reiner.

Malgré tout, la nouvelle de mercredi a réjoui les personnes qui possèdent déjà un véhicule électrique.

«Ce qui repousse le plus les gens, c’est l’autonomie des véhicules», a rappelé Bob Palrud, un résidant de l’État de Washington rencontré à une station de recharge.

«Moi-même, quand je recharge, je fais des calculs pour savoir jusqu’où je pourrai me rendre.»

M. Palrud espère donc qu’il pourra aller voir sa famille au Minnesota sans se soucier de tomber en panne dans un avenir pas si lointain.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.