Le foie gras revient sur les menus en Californie

LOS ANGELES — Le foie gras est de retour sur les menus de restaurants en Californie après qu’un juge eut suspendu l’interdiction de servir ce mets prisé.

Selon la décision du juge Stephen V. Wilson, les dispositions de la loi californienne sur la santé n’empêchent pas l’importation de ce produit alimentaire depuis l’extérieur de l’État.

L’interdiction de servir du foie gras en Californie était contestée devant les tribunaux par des producteurs établis à l’extérieur de l’État américain qui soutenaient avoir perdu près du tiers de leurs ventes au moment de l’entrée en vigueur de cette interdiction.

L’Association des éleveurs de canards et d’oies du Québec (AECOQ) fait partie de ceux qui mènent la lutte contre cette loi depuis des années. Son président, Sébastien Lesage, souligne qu’il est important que tous les marchés soient ouverts, incluant celui du populeux État de la Californie.

M. Lesage affirme que le Québec est un important fournisseur de foie gras. Les producteurs québécois, ajoute-t-il, respectent le bien-être animal, et il s’agit d’une production légitime, à son avis.

Une cour d’appel fédérale avait précédemment tranché en faveur de l’interdiction. Toutefois, mardi, le juge de la Cour de district central de Californie Stephen V. Wilson a donné raison aux plaignants qui incluent des producteurs du Canada et de l’État de New York ainsi qu’un restaurateur. Ceux-ci contestaient les dispositions de la loi interdisant la vente de foie gras produit hors de la Californie.

Le juge Wilson a déterminé que la vente de foie gras n’est pas contraire à la loi si le vendeur se trouve hors de Californie et que le produit est livré sur le territoire de l’État par un tiers.

«Il n’y a pas de principe permettant de faire la différence entre un foie gras acheté hors de l’État et transporté en Californie par l’acheteur et un foie gras livré par un tiers», a écrit le juge dans sa décision.

«Nous sommes ravis que le tribunal reconnaisse que l’interdiction malavisée de la Californie n’avait jamais été prévue pour s’appliquer aux produits en provenance de l’extérieur de l’État et livrés aux heureux consommateurs californiens», a commenté le vice-président de la Hudson Valley Foie Gras, Marcus Henley, qui fait partie des plaignants.

Le bureau du procureur général de Californie n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

Cette affaire fait l’objet de débats judiciaires depuis des années. Les élus californiens avaient interdit la production de foie gras sur le territoire de l’État en 2004.

Des militants pour la protection des animaux avaient mené une campagne en faveur de l’interdiction de ce produit de niche. Ceux-ci plaidaient que la méthode de production s’avère cruelle envers les animaux.

La production de foie gras implique le gavage d’oies ou de canards à l’aide d’un tube afin d’engraisser leur foie.

De leur côté, les producteurs soutiennent que les oiseaux sont bien traités et ne souffrent pas durant le processus d’engraissement.

La Ville de New York a adopté un règlement, l’an dernier, qui interdira dès 2022 la vente de foie gras dans ses restaurants et marchés d’alimentation. Une telle interdiction a déjà été adoptée à Chicago, en 2006, mais a été abrogée deux ans plus tard.

Laisser un commentaire
Les plus populaires