Le Forum économique de Davos expliqué en cinq points

MONTRÉAL – Une panoplie de décideurs, de chefs d’entreprises et d’experts convergent vers Davos, dans les alpes suisses, pour participer jusqu’à samedi au Forum économique mondial, afin de discuter des enjeux d’actualité.

Voici quelques faits saillants à propos de ce rendez-vous annuel international.

— — — —

Qu’est-ce que le Forum économique de Davos?

La première réunion annuelle de cette organisation à but non lucratif fondée par l’économiste allemand Klaus Schwab — qui en est toujours son président — a eu lieu en 1971 à Davos, avec ses quelque 12 000 habitants. L’événement réunit des responsables politiques des quatre coins de la planète, des dirigeants d’entreprises ainsi que divers experts afin de discuter de grands enjeux en matière d’économie, de santé et d’environnement, notamment. Au fil du temps, l’événement a gagné en importance, ce qui a permis la tenue d’événements supplémentaires au cours de l’année en plus de la publication de rapports.

— — — —

Une rencontre annuelle qui prend continuellement de l’ampleur

Les responsables du Forum économique de Davos estiment que le rendez-vous de 2017, dont le thème est un «Leadership réceptif et responsable», sera le plus important au chapitre du nombre de participants, avec plus de 3000 en provenance d’une centaine de pays. On estime qu’environ 1200 patrons de sociétés, 300 personnalités publiques et 50 dirigeants politiques se rendront dans les alpes suisses jusqu’à samedi afin de participer à plus de 400 ateliers ainsi qu’à d’autres rencontres en coulisses.

— — ——

Qui sera se rendra au Forum cette année?

En plus des gens d’affaires, politiciens et experts, l’événement accueille des personnalités bien connues du public. En 2016, le chanteur Bono et l’acteur Kevin Spacey figuraient parmi les invités. Cette année, la chanteuse colombienne Shakira et la violoniste allemande Anne-Sophie Mutter prendront part à l’ouverture de la conférence mondiale. Ces artistes, ainsi que l’acteur américain Forest Whitaker, seront aussi honorés afin de souligner leur implication sociale.

Du côté du monde des affaires, le dirigeant de l’institution financière américaine Bank of America, Brian Moynihan, risque d’attirer l’attention. Le président de la Chine, Xi Jinping, sera également le premier leader chinois à participer à la rencontre dans le cadre d’une visite officielle qu’il effectue en Suisse.

— — — —

Un thème différent:

Dans la foulée du vote référendaire du Brexit au Royaume-Uni et de l’élection du républicain Donald Trump aux États-Unis, la réunion de 2017 se déroulera entre autres sous le thème de la lutte contre le repli sur soi. Le fondateur du Forum, Klaus Schwab, estime que les événements politiques survenus au cours de la dernière année illustrent un «désir d’isolement ainsi qu’un refus de la globalisation». La quatrième révolution industrielle, au coeur des échanges en 2016, demeure également au menu des discussions. M. Trump sera également assermenté comme 45e président des États-Unis le 20 janvier, avant-dernière journée du Forum.

— — — —

Une réputation critiquée:

Le Forum économique de Davos est également la cible de critiques de ses détracteurs, qui estiment que l’événement n’est qu’un club sélect de décideurs composé de riches capitalistes. Les militants altermondialistes estiment que cette réunion annuelle ne représente que les intérêts des pays les plus puissants, les multinationales ainsi que les grandes banques. Ses partisans estiment plutôt que ce rendez-vous annuel dans les alpes suisses permet de tenir plusieurs rencontres en coulisses en seulement quelques jours.