Le froid Ottawa-Riyad fait revivre l’indépendance du Québec sur Twitter

La question de la souveraineté du Québec est revenue au goût du jour à la faveur de la querelle diplomatique entre Ottawa et Riyad.

Photo : Pixabay

OTTAWA — Le Canada s’ingère dans les affaires internes de l’Arabie saoudite? Des «trolls» saoudiens ripostent et s’ingèrent dans les affaires internes canadiennes… en appuyant l’indépendance du Québec.

La question de la souveraineté du Québec est revenue au goût du jour à la faveur d’une querelle politique — cette fois, pas en raison de l’échec de négociations constitutionnelles au sein de la fédération, mais bien de la querelle diplomatique entre Ottawa et Riyad.

La flamme indépendantiste a été ravivée sur Twitter par des comptes qui ont diffusé des gazouillis vraisemblablement formatés.

On peut notamment lire, dans ces messages parfois adressés à la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, parfois à des médias canadiens, que l’Arabie saoudite «appuie le droit du Québec à devenir une nation indépendante».

Mais en affichant leur soutien à la cause, l’un d’entre eux a commis un impair diplomatique.

«Nous appuyons l’indépendance du Québec», a écrit un internaute en coiffant son gazouillis du drapeau de la Ville de Québec plutôt que du fleurdelisé.

Les «trolls» font par ailleurs mention du traitement qu’a réservé le gouvernement canadien aux Autochtones, disant que du côté de Riyad, on «s’inquiète du génocide culturel contre les peuples autochtones».

Ces offensives ont été déployées dans la foulée de l’annonce, par le ministère saoudien des Affaires étrangères, de l’expulsion de l’ambassadeur canadien à Riyad et du rapatriement de son ambassadeur à Ottawa.

Le royaume a justifié cette rupture des liens diplomatiques en disant rejeter «catégoriquement l’ingérence d’autres États dans (ses) affaires intérieures».

Et c’est en dénonçant cette ingérence alléguée qu’un groupe a poussé le bouchon en publiant sur Twitter une image montrant un appareil d’Air Canada se diriger vers la tour du CN, à Toronto.

«S’ingérer (dans) ce qui ne nous concerne pas. Comme le dit le proverbe arabe: Qui sème le vent récolte la tempête», pouvait-on lire dans la version française de ce gazouillis paru sur le compte d’Infographic ksa.

Le message a été retiré après que certains eurent établi un parallèle avec les attentats du 11 septembre 2001 à New York, alors que deux appareils ont percuté les deux tours du World Trade Center.

«Plus tôt, nous avons publié une image inappropriée, c’est pourquoi nous l’avons immédiatement supprimée. La signification d’image était involontaire et très regrettable», pouvait-on lire dans le gazouillis rédigé en français.

«Cela ne reflète pas nos véritables intentions et nous nous excusons pour tous ceux qui ont été offensés», a ajouté Infographic ksa, qui se présente sur son site web comme une organisation à but non lucratif composée de jeunes Saoudiens.

Le compte Twitter a été supprimé peu après.

Les tensions entre Ottawa et Riyad ont atteint un paroxysme dimanche soir alors que le régime du prince héritier Mohammed ben Salmane a fustigé le gouvernement pour des critiques entourant les droits de la personne.

Le Canada avait déclaré quelques jours auparavant être «gravement préoccupé» par les nombreuses arrestations de militantes des droits des femmes effectuées par les autorités saoudiennes.

Ottawa avait notamment cité le cas de Samar Badawi, la soeur du blogueur emprisonné Raif Badawi.

Les autorités saoudiennes ont nié que les personnes arrêtées étaient des militantes et elles ont menacé en retour le Canada de s’ingérer dans les affaires internes du pays.

Au bureau de la ministre Freeland, on a déclaré tard dimanche soir que le gouvernement canadien «défendra toujours la protection des droits de la personne, notamment ceux des femmes, et la liberté d’expression dans le monde».

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

14 commentaires
Les commentaires sont fermés.

La joke du jour:
La différence entre les Péquistes et les Saoudiens? Les Saoudiens parlent d’indépendance du Québec eux autres.

Mais vous pas : j’en déduis donc, en toute logique, que vous êtes péquistes…

Quelqu’un a entendu Lisée commenter sur l’appui de ses nouveaux amis?

À ajouter à la nouvelle pub péquiste d’autodérision j’imagine…

Un appui à la cause souverainiste venant d’un pays comme l’Arabie saoudite qui bafoue les droits humains n’a aucun intérêt pour la cause, vraiment «aucun»..

J’appréciais l’énorme travail fait par Christia Freeland dans le cadre des négociations au sein de l’ALENA. Puis, ce fut le choc de voir que cette ministre si intelligente et vive d’esprit a totalement manqué de jugement dans une décision diplomatique qui aura des répercussions très négatives pour le Canada sur le plan économique.
De plus, ça n’aidera d’aucune façon la cause des personnes en Arabie Saoudite qui sont détenues pour toutes sortes de raisons. C’est là mal connaitre la mentalité des dirigeants de ce pays.
Quand on occupe un poste aussi important que celui du Ministère des Affaires étrangères, il faut agir avec beaucoup de diplomatie. Sur ce plan-là, Stéphane Dion agissait toujours avec énormément de prudence. On peut donner son point de vue, mais il faut éviter de donner des ordres en s’ingérant dans les affaires d’autres pays. Ceci aura plutôt un effet de représailles qui maintiendra Raïf Badawi encore plusieurs années en prison.
Quand Stephen Harper était au pouvoir, Justin Trudeau lui reprochait de ne rien faire pour aider à la libération de Raïf Badawi. Et maintenant peut-il se vanter d’avoir fait mieux ?
Malheureusement, alors que les pots sont cassés, il faudra beaucoup de temps avant de rétablir les relations diplomatiques.

Je partage totalement votre réflexion et constat.

Une erreur qui sera très lourde de conséquence. Trudeau et son gouvernement ont beaucoup a faire pour une véritable politique d’aide pour els sans-abri canadiens, les services d’aides aux démunis canadiens et drogués canadiens.

Et surtout arrêter de »pomper » des milliards aux réserves indiennes canadiennes sans de véritables contrôles sur l’usage qui en est fait, ex. c’est ce gouvernement qui a annuler la Loi que harper avait fait voter concernant l’obligation de divulguer les salaires des chefs de bandes. Certains chefs se sont donner des salaires de 200,000$ pour de petites bourgades, alors que les argents ne sont pas versés pour les services sociaux devant être donnés.

C’en est assez de ce genre de gouvernement à deux faces qui parle sur les tribunes internationales et fait différent à l’interne au »plus beau pays du monde »… une farce.

En effet la diplomatie Canadienne a fait une bourde monumental. Il fallait laisser les association et autres ONG exprimer ce qu il sont supposés achever… Cela etant dit l immense hypocrisie vis a vis ce Royaume de la honte en connivence avec la zionsect qui dicte ses regles meme rt suryout au voidin du sud, cela me parait être une gifle récompense a double tranchant pour nos soit disant democraties a géométrie variable afin de cesser de manger de ce genre de ratelier infecte qui d ailleurs empoisonne de façon laconique la situation ds le Moyen-Orient dont il se veux l Empire ( crée et falsifié par l ancien Empire justement

En effet la diplomatie Canadienne a fait une bourde monumentale. Il fallait laisser les associations et autres ONG exprimer ce qu il sont supposés achever… Cela etant dit l immense hypocrisie vis a vis ce Royaume de la honte en connivence avec la zionsect qui dicte ses règles meme et surtout au voisin du sud, cela me parait être une gifle récompense a double tranchant pour nos soit disant democraties a géométrie variable afin de cesser de manger de ce genre de ratelier infecte qui d ailleurs empoisonne de façon laconique la situation ds le Moyen-Orient dont il se veut l Empire ( crée et falsifié par l ancien Empire justement

C’est drôle comme le gouvernement Trudeau réagit aux abus des droits humains quand ça fait son affaire! On se rappelle le fait que le ministre d’alors, Stéphane Dion, a vendu des camions militaires à l’Arabie saoudite malgré les protestations véhémentes de bien des gens préoccupés par l’abus des droits humains en AS. Dion n’a pas bronché et le Canada a recueilli les fruits de cette vente… Tout ça malgré que l’on savait aussi très bien que ben Laden et ses cohortes venaient surtout d’AS, y compris ceux qui ont commis les attentats du 11 septembre 2001. C’est là où le bât blesse quand on les voit menacer la tour du CN avec un avion… Tout ça pour dire que la réaction tardive de la ministre sent les élections à plein nez!

Avec leurs retards millénaires par la pratique du wahhabisme ils devraient regarder le 10×10 qu’ils ont dans l’oeil plutôt que notre poussière d’il y a 2-3 décennies .

quand on est ministre des affaires étrangères, on doit se tourner la langue 10 fois avant de parler et faire la différence entre ses opinions personnelles et le poste qu’on occupe.

Difficile de ne pas donner raison au Canada dans ce dossier. Décision courageuse.

L’Arabie Saoudite n’est pas exactement un modèle de vertu en matière de droits humains et de traitement des femmes bien qu’il y ait quelque petit progrès dans ce domaine. De plus, ils détiennent illégalement un de nos ressortissants. Il est donc parfaitement dans l’ordre des choses que nous tentions de défendre nos citoyens et qui plus est, l’impact économique de cette décision sera imperceptible chez nous.

Il est grans temps que le monde se lève et appuie le Canada dans sa position.

Je ne crois pas que ce soit une erreur diplomatique de la part de la ministre Freeland. Toutes ses interventions sont constantes (rien de nouveau), en lien à nos valeurs humaines inébranlables, mais défendues dans un contexte politique mondial actuel plutôt instable, instauré par Trump! Je ne suis pas certaine que Dion ou Harper aurait mieux fait actuellement! Personnellement, je crois plutôt que tout ceci a bien été orchestré par MBS, pour redorer son image et revenir en arrière sur certaines concessions accordées au femmes et contesté intérieurement! Personne ne lui dicte quoi faire avec son peuple, la ministre défend tout simplement un ressortissant canadien (et si c’était votre fils) et des valeurs humaines reconnues par l’ONU, rien de nouveau à part les FAKE disputes, les images provocantes pour envenimer le contexte et justifier leurs actions envers leur peuple dans leur pays. De tout coeur avec Samar et Raif Badawi.

À lire certains commentaires, on croirait que c’est le Canada qui a décidé de faire de cette affaire une crise. En fait, c’est l’Arabie qui a décidé de réagir très fortement à une critique assez insignifiante du Canada.