Le gouvernement canadien s’inquiète des violences postélectorales au Bélarus

OTTAWA — Le Canada se dit «profondément préoccupé» par la violente répression qui a suivi l’élection présidentielle au Bélarus.

Des dizaines de personnes ont été blessées et des milliers d’autres ont été arrêtées dans cette ex-république soviétique depuis le vote de dimanche. La plupart des manifestants qui sont descendus dans les rues étaient des jeunes.

Les autorités électorales bélarussiennes ont annoncé que le président autoritaire Alexandre Loukachenko avait remporté un sixième mandat avec 80 % des voix. L’opposante Sviatlana Tsikhanouskaya a quant à elle été créditée de 10% des voix, mais elle a rejeté les résultats officiels qu’elle a qualifiés d’imposture et a demandé un recomptage.

La répression policière a suscité de vives critiques des capitales européennes et compliquera probablement les efforts de M. Loukachenko pour rétablir les relations avec les pays occidentaux.

Le ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a déclaré lundi que la réponse de la police avait mené à la «détérioration de la légitimité démocratique du vote» et il a demandé que la volonté du peuple soit respectée.

«Le peuple bélarussien a démontré son désir pour la démocratie à travers des mobilisations sans précédent au cours des dernières semaines», écrit M. Champagne dans un communiqué.

«Des élections libres, équitables et inclusives sont essentielles au fonctionnement de toute démocratie», ajoute-t-il, en précisant que le Canada avait déjà exprimé avant le scrutin ses préoccupations quant à l’arrestation de candidats de l’opposition, de blogueurs et de militants qui ont participé à des manifestations pacifiques.

«Nous appelons le gouvernement bélarussien à faire preuve de retenue et à respecter les droits de la personne», affirme le ministre. «Le Canada continue de soutenir le peuple du Bélarus. Nous continuerons de suivre de près les développements et nous demandons que les résultats des élections de dimanche reflètent la volonté du peuple bélarussien.»

Laisser un commentaire
Les plus populaires