Le gouvernement de l’Alberta supprime 11 000 emplois dans ses services de santé

EDMONTON — Le gouvernement de l’Alberta a annoncé la suppression de jusqu’à 11 000 emplois dans ses services de santé, dans l’objectif d’économiser de l’argent.

Le ministre de la Santé, Tyler Shandro, en a fait l’annonce mardi lors d’une conférence de presse à Edmonton.

Il a déclaré que les infirmières et les travailleurs de première ligne ne perdraient pas leur emploi pendant la pandémie de COVID-19.

Certaines des réductions viendront par l’ajout de sous-traitance pour les services de blanchisserie et de laboratoire. Éventuellement, les services d’entretien ménager et de restauration pourraient également être sous-traités, a noté le ministre.

Un minimum de 100 postes de direction sera également éliminé et il y aura un examen des cadres supérieurs avant la fin de l’exercice.

Le gouvernement estime que cette décision permettra d’économiser jusqu’à 600 millions $ par année.

«Compte tenu des circonstances auxquelles l’Alberta est confrontée, cette approche établit le juste équilibre entre les deux défis sans précédent auxquels nous faisons face en tant que province — d’une part la réponse à la pandémie et, d’autre part, la responsabilité financière avec laquelle nous composons en tant qu’Albertains.»

M. Shandro a déclaré que chaque dollar économisé serait réinvesti dans les soins aux patients afin d’améliorer le système de santé pour les générations futures.

La Dre Verna Yiu, présidente de Services de santé Alberta, a fait valoir que la pandémie était le plus grand défi de santé publique auquel l’agence ait jamais été confrontée.

«La pandémie n’est pas terminée. Elle est loin d’être terminée», a-t-elle déclaré lors de la conférence de presse.

«Nous devons également continuer à faire évoluer le système de soins de santé afin qu’il soit financièrement stable maintenant et à l’avenir.»

Laisser un commentaire
Les plus populaires