Le gouvernement de l’Î.-P.-É. s’entend avec trois lanceuses d’alerte

CHARLOTTETOWN — Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a conclu une résolution avec trois lanceuses d’alerte dont les informations confidentielles ont été divulguées par la province il y a huit ans.

Trois femmes ont poursuivi le gouvernement après que leurs informations personnelles eurent été divulguées à la suite d’une conférence de presse concernant une allégation de fraude et de corruption dans un programme d’immigration provincial.

Six ans plus tard, un rapport du commissaire à la protection de la vie privée concluait que la province avait violé le droit des femmes à la vie privée.

Un communiqué de presse du gouvernement publié jeudi indique que les litiges avec Susan Holmes, Cora Plourd Nicholson et Svetlana Tenetko ont maintenant été résolus.

Le gouvernement précise que les termes du règlement sont confidentiels.

Le premier ministre Dennis King a déclaré que les femmes seraient reconnues comme l’une des forces motrices du projet de loi sur les dénonciateurs que son gouvernement avait l’intention de déposer cet automne.