Le gouvernement du N.-B. renonce à privatiser la vente au détail de cannabis

FREDERICTON — Le gouvernement du Nouveau-Brunswick renonce finalement à privatiser la vente au détail de cannabis dans la province.

Dans un communiqué publié vendredi, le premier ministre Blaine Higgs indique que la meilleure décision, pour les gens du Nouveau-Brunswick, était de conserver le modèle actuel de la société d’État Cannabis NB pour la vente au détail de marijuana à des fins récréatives.

Le gouvernement progressiste-conservateur avait lancé en novembre 2019 une «demande de propositions» pour trouver des entreprises privées intéressées à reprendre la société d’État de vente au détail.

À la clôture de l’appel de propositions, le 10 janvier, huit entreprises s’étaient montré intéressées, dont Loblaw et le producteur Canopy Growth. Le gouvernement ne peut pas préciser qui étaient les principaux candidats, pour des questions de confidentialité commerciale. 

Le premier ministre Higgs indique qu’après «les discussions avec le promoteur en tête du classement», son gouvernement avait conclu qu’il s’en tiendrait au modèle actuel. 

La société d’État, lancée en octobre 2018, a perdu près de 12 millions $ au cours de ses six premiers mois d’activités. Mais le ministre des Finances, Ernie Steeves, a déclaré que l’amélioration constante des ventes montrait que le modèle géré par l’État pouvait réussir.

«En raison du rendement de Cannabis NB au cours des derniers mois, ainsi que de l’examen attentif des incidences sociales et économiques du modèle de vente au détail, nous avons l’assurance que les contribuables et les consommateurs du Nouveau-Brunswick peuvent être bien servis par des améliorations constantes au modèle actuel», indique le ministre Steeves dans le communiqué.

Laisser un commentaire