Le gouvernement du Québec alloue près de 3,9 M $ en aide internationale dans 16 pays

MONTRÉAL — Le gouvernement du Québec a annoncé vendredi matin une aide financière de près de 3,9 millions $ aux organismes québécois de coopération internationale pour une multitude de projets, dont un pour aider les Boliviens touchés par les feux de forêt qui ont ravagé l’Amazonie.

Les projets seront réalisés en Afrique francophone, dans les Antilles et en Amérique latine.

En tout, il s’agit de 54 projets portés par 21 organismes québécois dans 16 pays, a précisé la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, en faisant l’annonce aux bureaux d’Oxfam-Québec à Montréal.

«Nous accordons une place prépondérante aux pays de l’espace francophone», a-t-elle précisé.

Selon Mme Girault, ces projets permettent au Québec d’agir face aux défis posés par des enjeux internationaux tels que la croissance économique inclusive, la lutte contre les changements climatiques, le respect des droits de la personne et l’égalité entre les femmes et les hommes.

Sur les 3,9 millions $, la plus grande part — près de 2,6 millions $ — ira à des organismes déjà présents sur le terrain pour réaliser diverses initiatives.

La ministre a précisé que ces projets pourraient permettre, par exemple, d’accroître l’équité sociale pour les femmes au Burkina Faso, de renforcer les droits des femmes autochtones au Guatemala et de lutter contre la sécheresse et l’impact des changements climatiques en Haïti.

À ce montant s’ajoute une aide ponctuelle de 50 000 $ provenant du volet d’urgence du Programme québécois de développement international (PQDI), à la suite des incendies majeurs survenus récemment dans le département de Santa Cruz en Bolivie.

On a beaucoup entendu parler du Brésil, mais la Bolivie a aussi été touchée, a rappelé Denise Byrnes, la directrice générale d’Oxfam-Québec, présente au point de presse.

«Une des retombées (de ces incendies), c’est que les communautés autochtones dans le nord de la Bolivie ont perdu l’accès à de l’eau potable. Avec le ministère des Relations internationales du Québec, on a aidé 900 familles en installant des réservoirs d’eau potable communautaires», a-t-elle expliqué. Mme Byrnes apprécie aussi qu’en raison de la relation de confiance établie avec le ministère, celui-ci débloque des sommes rapidement, ce qui permet à l’organisme de répondre avec célérité aux besoins en situation d’urgence.

Un autre montant de 1,1 million $ permettra de plus aux jeunes Québécois de vivre une expérience de solidarité internationale, «directement sur le terrain», a assuré la ministre.

En conférence de presse, la ministre Girault a indiqué que le gouvernement dévoilera bientôt sa vision pour l’Afrique, portant à la fois sur le développement économique et sur la solidarité internationale.