Le gouvernement ontarien conclut une entente de principe avec le CTEO

TORONTO — Le gouvernement ontarien a conclu une entente de principe avec le Conseil des travailleurs de l’éducation de l’Ontario (CTEO).

La nouvelle a été annoncée dimanche par le ministère de l’Éducation et le syndicat.

Le CTEO a publié un communiqué pour indiquer que l’entente avait été conclue après plusieurs jours de négociations avec, l’Association des conseils scolaires publics de l’Ontario, l’Ontario Catholic School Trustees’ Association, le Conseil des associations d’employeurs et la province.

Les modalités de l’entente n’ont pas été dévoilées avant la ratification de l’entente. Les membres devront en être informés au cours des prochaines semaines.

Le CTEO est un conseil de négociation composé de six syndicats.

Le ministre de l’Éducation Stephen Lecce s’est félicité de l’entente, affirmant qu’elle démontrait que le gouvernement pouvait conclure des accords avec les syndicats de l’éducation qui garantissent que les élèves restent en salle de classe.

L’entente survient au terme d’une série de bras de fer entre le gouvernement et les syndiqués. En novembre, 55 000 travailleurs du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) avaient débrayé pendant deux jours pour exiger du gouvernement ontarien l’abrogation d’une loi spéciale qui imposait une convention collective aux travailleurs de l’éducation en plus de leur interdire d’exercer leur droit de grève.

Le gouvernement Ford avait annoncé le 7 novembre qu’il abrogerait la loi spéciale si les syndiqués rentraient au travail, et les deux parties sont revenues à la table de négociation. Une entente de principe a finalement été conclue le 20 novembre.

———

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Meta et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.