Le gouvernement Trudeau s’entend avec le NPD pour des congés de maladie payés

OTTAWA — Les Canadiens n’iront vraisemblablement pas aux urnes cet automne.

Le gouvernement Trudeau a trouvé un terrain d’entente avec le Nouveau Parti démocratique (NPD).

«On entre dans la deuxième vague et il y a des millions de Canadiens qui grattent encore les fonds de tiroirs. (…) C’est en travaillant ensemble qu’on va passer à travers la pandémie», a annoncé le leader parlementaire du gouvernement, Pablo Rodriguez, sur Twitter.

Le chef néo-démocrate Jagmeet Singh a affirmé vendredi, en fin d’après-midi, que les libéraux ont accepté de jeter les bases pour un programme fédéral de congés de maladie payés. Il s’agit d’un ajout au projet de loi sur la relance économique présenté la veille par le gouvernement libéral.

«Aujourd’hui est un jour historique. Pour la première fois de l’histoire de notre pays, nous avons des congés de maladie payés (par le gouvernement fédéral) et ça me remplit de fierté de savoir que nous allons aider autant de travailleurs canadiens», a-t-il déclaré.

M. Singh n’a pas voulu expliquer en quoi consistait exactement la proposition de son parti, mais a laissé entendre qu’elle était bien plus généreuse que la banque de dix journées offerte par Ottawa pour les travailleurs qui auraient à s’isoler en raison de la COVID-19.

«Ce que les libéraux proposaient aurait aidé des milliers de Canadiens; ce que nous avons obtenu va aider des millions de Canadiens», s’est-il félicité.

Le projet de loi C-2 prévoyait la mise en oeuvre de trois nouvelles prestations qui viendraient remplacer la Prestation canadienne d’urgence (PCU) qui, elle, prend fin le 27 septembre.

La Prestation canadienne de la relance économique, la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique et la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants offrent toutes 500 $ par semaine aux Canadiens sans travail en raison de la COVID-19.

Il n’a pas été possible de savoir comment la proposition du NPD sur les congés de maladie allait modifier les prestations dans le projet de loi.

M. Singh s’est cependant réjoui que les prestations qui allaient remplacer la PCU soient plus généreuses qu’annoncées. Le mois dernier, le gouvernement fédéral prévoyait offrir 400 $ par semaine aux chômeurs, soit moins que ce qu’ils auraient obtenu avec la PCU.

Là encore, le chef néo-démocrate a brandi ces modifications comme une victoire pour son parti.

Avec les congés de maladie et des prestations à 500 $ par semaine, le gouvernement libéral minoritaire s’assure ainsi du vote du NPD pour adopter le discours du Trône et évitera de plonger le pays dans une campagne électorale en pleine pandémie.

Les libéraux devront toutefois attendre avant de crier victoire à leur tour.

M. Singh veut attendre à lundi, au moment où il lira le libellé du projet de loi, avant de confirmer que son parti votera en faveur du discours du Trône.

Laisser un commentaire
Les plus populaires