Le grand défi de Becerra: vacciner les Américains contre le coronavirus

WILMINGTON, Del. — Quand il a choisi Xavier Becerra comme secrétaire à la Santé, le président élu Joe Biden s’est tourné vers un homme qui croit farouchement à l’accessibilité des soins de santé pour tous, mais qui sera aussi questionné quant à savoir s’il possède l’expérience nécessaire pour gérer la gigantesque campagne de vaccination contre le coronavirus. 

En tant que procureur général de la Californie, M. Becerra dirige le plus grand département de la Justice du pays, un poste influent qui lui a permis de combattre les efforts des républicains pour réduire la couverture des soins de santé. Il a toutefois été moins impliqué dans la guerre quotidienne contre la pandémie, il n’est pas un expert de la santé et il n’a jamais supervisé de département aussi gros que celui de la Santé et des Services sociaux.

Alors que les États-Unis s’apprêtent à commencer la distribution du vaccin au cours des prochains mois, peu de postes au sein du cabinet auront plus d’influence que celui de secrétaire à la Santé pour triompher de la pandémie, une campagne qui pourrait fort bien définir la présidence Biden.

M. Becerra deviendrait le premier Latino à occuper ce poste, à un moment où les communautés de couleur sont frappées de plein fouet par le virus. Ses alliés affirment qu’il est l’homme de la situation.

«Il a des aptitudes de leadership et de gestion, il comprend comment Washington fonctionne, comment le Sénat fonctionne», a dit Jimmy Gomez, un représentant démocrate de la Californie.

Si sa candidature est confirmée par le Sénat, l’homme de 62 ans atterrira à la tête d’un département qui compte plus de 80 000 employés et dispose d’un budget de plus de 1000 milliards $ US non seulement pour les médicaments, les vaccins et la recherche médicale, mais aussi pour des programmes qui couvrent plus de 130 millions d’Américains.

M. Biden aurait été séduit par les racines de classe ouvrière de M. Becerra et ses efforts de longue date pour augmenter l’accès aux soins de santé, notamment pour les communautés de couleur, ont confié deux sources proches du raisonnement du président élu.

M. Becerra superviserait aussi l’Office of Refugee Resettlement, l’agence responsable des mineurs non accompagnés qui arrivent illégalement aux États-Unis. En tant que procureur général de la Californie, M. Becerra s’est retrouvé à la tête d’une coalition de procureurs généraux qui ont contesté devant les tribunaux les politiques de séparation des familles de l’administration Trump.

Contrairement à certains autres de ses candidats, M. Biden ne connaît pas très bien M. Becerra. Ce dernier n’est pas non plus proche de la vice-présidente élue Kamala Harris, dont il occupe l’ancien poste.

M. Becerra a servi comme membre de la Chambre des représentants pendant 12 mandats. Il connaît donc intimement les rouages de Washington. Mais en tant que secrétaire à la Santé, il devra développer rapidement des liens étroits avec les gouverneurs qui joueront un rôle de premier plan dans la distribution du vaccin.

Laisser un commentaire