Le groupe Debout pour la dignité demande que Jean Boulet ne soit plus candidat

MONTRÉAL — Le groupe Debout pour la dignité demande que le ministre sortant de l’Immigration, Jean Boulet, ne soit plus candidat de la Coalition avenir Québec à la suite de ses déclarations sur l’immigration.

En point de presse vendredi devant les bureaux du premier ministre à Montréal, le groupe a demandé au chef de la CAQ, François Legault, de faire preuve de cohérence, puisqu’il a affirmé que le ministre sortant s’était disqualifié à titre de ministre de l’Immigration, par ses déclarations. Il doit donc cesser d’être candidat pour la CAQ, a soutenu Wilner Cayo, président de l’organisme.

Le ministre Boulet avait affirmé que «80 % des immigrants s’en vont à Montréal, ne travaillent pas, ne parlent pas français ou n’adhèrent pas aux valeurs de la société québécoise».

M. Cayo a fait valoir que «le Québec est beaucoup plus ouvert que cela». Les immigrants, qu’ils soient récents ou de longue date, participent à l’économie québécoise, à la vie québécoise, créent des emplois ici et s’intègrent bien, a-t-il fait valoir.

Debout pour la dignité s’est dit «déçu de ces propos incendiaires, de ces propos mensongers, qui divisent» de la part de M. Boulet.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.