Le groupe extrémiste Daech affirme s’être implanté dans l’est du Congo

DAKAR, Sénégal — Le groupe armé Daech, aussi connu sous le nom d’«État islamique», prétend avoir établi une province en Afrique centrale, selon une organisation qui surveille les sites djihadistes.

Le SITE Intelligence Group a rapporté jeudi que c’était la première fois que Daech mentionnait la soi-disant «province d’Afrique centrale de l’État islamique». Cette affirmation est contenue dans un communiqué affirmant que les combattants de Daech ont tué trois soldats congolais et en ont blessé cinq autres lors d’une attaque à l’est de Beni, près de la frontière entre la République démocratique du Congo et l’Ouganda.

Le président congolais Félix Tshisekedi a récemment déclaré que l’État islamique constituait une menace pour son pays et que son gouvernement se joindrait à la lutte contre les extrémistes. Il a accusé les Forces démocratiques alliées, un groupe rebelle ougandais, de permettre l’infiltration de djihadistes dans la région.

L’est du Congo est envahi par une myriade de groupes armés qui luttent pour le contrôle de ce territoire riche en minéraux.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie