Le Maine reçoit 700 000 $ US pour étudier et protéger les baleines noires

BOOTHBAY HARBOR, Maine — L’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique a octroyé 700 000 $ US à l’État du Maine afin de réunir plus de données sur les baleines noires de l’Atlantique Nord et mieux les protéger.

Le département des ressources marines du Maine a indiqué que la subvention permettra de financer un programme de trois ans qui doit commencer cet été. Le projet vise à récolter plus de données et des informations de meilleure qualité sur les équipements de pêche. Des données qui vont par la suite permettre de mettre en place de meilleures mesures de protection des baleines noires, menacées d’extinction.

La population de baleines noires ne dépasserait pas 450 individus actuellement, selon les biologistes. Au moins 18 baleines ont été trouvées mortes dans les eaux canadiennes et américaines l’été dernier, dont 12 dans le golfe du Saint-Laurent. Plusieurs sont mortes après avoir été heurtées par des navires, mais d’autres se sont aussi empêtrées dans de l’équipement de pêche.

Aucun baleineau n’a été observé ce printemps dans le site de reproduction habituel des cétacés, au large des côtes de la Géorgie et de la Floride, ce qui fait craindre le pire pour la survie du mammifère marin.

Les scientifiques croient qu’au rythme actuel, l’espèce pourrait complètement disparaître d’ici une vingtaine d’années.

Une partie des recherches dans le Maine va porter sur l’utilisation des câbles verticaux dans la pêche au homard.

Les baleines noires séjournent dans le golfe du Saint-Laurent pendant l’été. Le gouvernement canadien a récemment annoncé un resserrement des règles entourant la pêche au crabe des neiges dans la région afin de protéger les baleines noires.