Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, ne briguera pas un nouveau mandat

CALGARY — Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, ne briguera pas un nouveau mandat aux élections municipales de l’automne.

M. Nenshi, le premier maire musulman d’une grande ville canadienne lors de son élection en octobre 2010, en a fait l’annonce mardi sur les réseaux sociaux.

L’homme de 49 ans, titulaire d’une maîtrise de l’Université Harvard, a été maire de Calgary pendant trois mandats.

Il a dit que diriger la ville avait été l’honneur de sa vie.

«Ce fut une décision difficile à prendre, mais, en fin de compte, je pense que c’est la bonne décision pour moi et j’espère vraiment la bonne décision pour Calgary», a déclaré M. Nenshi lors d’une diffusion en direct sur Facebook.

Il a ajouté qu’il reste dans la ville et que sa famille va bien, mais qu’il est temps de faire de la place pour quelqu’un d’autre.

M. Nenshi a déclaré qu’il avait demandé des conseils à plusieurs personnes avant de prendre sa décision. Mais le plus difficile a été sa propre introspection.

«Est-il irresponsable en ce moment de passer le relais à un moment aussi critique pour Calgary alors que nous sommes confrontés à tant de choses différentes?», s’est-il demandé.

M. Nenshi savait que ce serait son dernier mandat, mais n’avait pas décidé du moment pour l’annoncer publiquement.

«J’ai pris la décision jeudi dernier… maintenant je dois enlever le pansement et le dire aux gens», a-t-il déclaré.

M. Nenshi, qui a occupé la plus haute fonction de la ville lors d’inondations massives en 2013, a déclaré qu’il ne s’attendait pas à ce que les choses changent autant avec la pandémie de COVID-19.

«En 2019… je n’aurais jamais pensé que ce pouvait être la dernière fois que je montais à cheval dans le défilé du Stampede. Que ce pouvait être la dernière fois que j’appuyais sur les boutons pour les feux d’artifice de la fête du Canada, a-t-il relevé. La COVID a emporté beaucoup de choses.»

Avant de se lancer en politique, M. Nenshi était professeur de commerce à l’Université Mount Royal de Calgary et consultant en gestion.

Laisser un commentaire