Le maire de Campbellton salue la tenue d’une enquête du BEI sur une arrestation

CAMPBELLTON, N.-B. — Le maire de Campbellton, au Nouveau-Brunswick, a salué la tenue d’un examen externe de l’arrestation d’un homme par un agent de la GRC vendredi dernier.

La vidéo de l’arrestation a largement circulé sur les réseaux sociaux et elle semble montrer un policier frappant à plusieurs reprises le suspect masculin.

Le suspect de 30 ans a refusé des soins médicaux et a été placé en garde à vue.

Le maire Ian Comeau a déclaré dans une vidéo publiée sur la page Facebook de la Ville lundi que de nombreux membres de la communauté ont des questions et qu’une enquête indépendante aidera à fournir des réponses.

Le Nouveau-Brunswick n’a pas son propre organisme d’examen de la police et, samedi, le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) du Québec a indiqué qu’on lui avait demandé d’enquêter sur l’incident dans la ville du nord du Nouveau-Brunswick.

Le BEI affirme que la GRC a reçu un appel concernant un homme «qui serait entré dans au moins un commerce local, possiblement armé d’un bâton».

L’organisme ajoute qu’il y aurait eu utilisation de la force par un policier de la GRC lors de l’intervention.

Le BEI fera rapport de ses conclusions au Service des poursuites pénales du Nouveau-Brunswick, qui déterminera si des accusations sont justifiées contre le policier, qui a été mis en congé administratif.

M. Comeau dit qu’il est convaincu que l’examen établira les circonstances de l’événement, y compris ce qui s’est passé avant le tournage de la vidéo.

Le maire affirme que la GRC lui a assuré que les circonstances de l’arrestation font l’objet d’une enquête interne, et il affirme que les techniques d’intervention doivent être améliorées pour respecter la santé et la sécurité de toutes les personnes, en particulier les plus vulnérables.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.