Le maire de Toronto présente ses excuses à la Nation métisse de l’Ontario

TORONTO — Le maire de Toronto, John Tory, s’est excusé pour le rôle de la ville dans l’armement et la célébration d’une milice canadienne –  titre historique pour les unités militaires formées pour la défense du Canada – qui a réprimé une rébellion métisse en 1885.

M. Tory a parlé de la contribution de Toronto à la Résistance du Nord-Ouest, vendredi, lors de son allocution à l’assemblée générale annuelle de la Nation métisse de l’Ontario.

La Résistance du Nord-Ouest était un conflit armé entre les partisans du chef et homme politique métis Louis Riel et des troupes fédérales, dans ce qui est maintenant la Saskatchewan. L’insurrection s’est déroulée de mars à mai 1885 et s’est terminée par la soumission et la pendaison de Louis Riel.

Dans ses excuses, le maire Tory a déclaré que les Métis se battaient pour les droits sur leurs terres après qu’un grand nombre de colons et une chute de la population de bisons eurent menacé leur survie.

Le maire a déclaré que Toronto avait contribué à l’action militaire contre les Métis en fournissant des équipements aux troupes volontaires envoyées pour réprimer la rébellion, puis a organisé un défilé et érigé une statue pour honorer les soldats. Il a dit que cette statue est toujours debout aujourd’hui.

M. Tory a déclaré que toutes ces actions de la ville ont contribué à créer un environnement hostile pour les Métis ici, les forçant à cacher leur identité par crainte de représailles – ce qui, selon lui, a affecté leur communauté et leur culture jusqu’à ce jour. 

La présidente de la Nation métisse de l’Ontario, Margaret Froh, a remercié M. Tory pour ses excuses et a déclaré que de nombreuses personnes ne comprennent pas les effets persistants du colonialisme sur les Métis de la province.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.