Le Manitoba engage une consultante aux idées radicales en éducation

WINNIPEG — Le gouvernement du Manitoba sera conseillé par une consultante qui a récemment encouragé la Nouvelle-Écosse à éliminer les conseils scolaires électifs et à apporter d’autres changements radicaux.

Avis Glaze agira à titre de consultante principale d’une commission gouvernementale qui examinera tous les aspects du système scolaire manitobain, de la maternelle à la fin du secondaire, a annoncé vendredi le ministre de l’Éducation, Kelvin Goertzen.

La commission examinera notamment s’il existe trop de conseils scolaires au Manitoba. Il y en a six de langue anglaise à Winnipeg seulement.

Beaucoup de gens pensent que le nombre de membres des commissaires scolaires élus – environ 290 – est trop élevé, a déclaré Goertzen.

L’examen portera également sur les moyens d’améliorer l’alphabétisation, les taux de diplomation et les résultats aux tests en mathématiques et en sciences.

Mme Glaze a déjà été commissaire royale sur éducation en Ontario. L’année dernière, elle recommandait au gouvernement de la Nouvelle-Écosse de remplacer les conseils scolaires électifs par un conseil consultatif de 15 membres.

Elle plaidait pour que les directeurs d’école et les directeurs adjoints ne fassent plus partie du syndicat des enseignants. Selon elle, un nouvel organisme devrait être créé pour remettre les permis d’enseignement. Il aurait aussi le mandat de sanctionner les professeurs à problèmes.