Le Manitoba rejette la taxe carbone et dénonce un manque de respect des provinces

WINNIPEG — Le gouvernement du Manitoba abandonne son plan d’imposer sa propre taxe sur le carbone et se joint ainsi aux autres provinces opposées aux exigences du fédéral à ce chapitre.

Le premier ministre Brian Pallister affirme qu’Ottawa n’a pas respecté le droit du Manitoba d’élaborer son propre plan avec une tarification inférieure.

Le gouvernement de Justin Trudeau avait demandé aux provinces d’imposer une taxe d’au moins 10 $ par tonne d’émissions de carbone d’ici la fin de l’année et de la porter à 50 $ la tonne d’ici 2022.

Le Manitoba prévoyait établir un taux fixe de 25 $ la tonne à partir du 1er décembre prochain. Il avait même obtenu un avis juridique selon lequel il avait le droit constitutionnel de procéder de la sorte.

Brian Pallister dit avoir décidé de finalement rejeter toute forme d’impôt sur les émissions carboniques en raison de l’attitude du gouvernement de Justin Trudeau, qui menaçait toujours d’imposer sa propre taxe au Manitoba.

La province concentrera ses efforts sur d’autres mesures antipollution, a précisé M. Pallister.

«Nous nous tenons debout pour les Manitobains en disant « oui » au plan vert du Manitoba et « non » à une taxe sur le carbone», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie