Le marché des Fêtes écoresponsable d’ENvironnement JEUnesse bascule en ligne

MONTRÉAL — Le marché des Fêtes écoresponsable de l’organisme ENvironnement JEUnesse bascule en ligne en cette année de pandémie. 

La Semaine des artisans récupérateurs, qui se tenait auparavant sous forme de salon à la Maison du développement durable, à Montréal, passe en mode virtuel du 30 novembre au 6 décembre.

L’événement propose des créations locales composées en majeure partie de matières récupérées, telles que des décorations en bois recyclé, des bijoux fabriqués à partir de pièces d’horlogerie antique et des meubles auxquels on a donné une seconde vie.

Son coup d’envoi sera donné lundi soir, avec Sonia Paradis, fondatrice de l’école de couture la Fabrique éthique.

Alors que ce lancement coïncidera avec la frénésie du Cyberlundi, la directrice générale d’ENvironnement JEUnesse, Catherine Gauthier, veut mettre de l’avant un mode de consommation alternatif, moins orienté vers les géants internationaux. 

Avec un temps des Fêtes qui devra être célébré en bonne partie à distance, Mme Gauthier espère que les Québécois privilégieront tout de même des «cadeaux locaux, mais qui ont aussi une histoire, qui soutiennent un mode de consommation plus respectueux, à la fois de la planète et des gens».

Le marché de Noël d’ENvironnement JEUnesse est le seul de la province à s’être doté de critères de sélection écoresponsables, souligne-t-elle. «Ça permet aux gens d’avoir dans un seul et même endroit des produits, des cadeaux, qui respectent aussi leurs valeurs.»

Des activités en ligne permettront tout de même d’aller à la rencontre de la trentaine d’artisans participants. 

Le salon attire habituellement quelque 5000 visiteurs le temps d’un weekend, mais sa formule virtuelle aura pour avantage de le rendre accessible aux quatre coins du Québec, se réjouit Mme Gauthier.

Ses retombées permettent de soutenir la mission d’ENvironnement JEUnesse, un organisme à but non lucratif qui vise à conscientiser les jeunes aux enjeux environnementaux.

Laisser un commentaire