Le marché du travail québécois récupère mieux que les autres, selon l’ISQ

MONTRÉAL — Le Québec est la province ayant récupéré la plus grande part d’emplois par rapport à l’état de son marché du travail avant la pandémie, selon une analyse rendue publique jeudi par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

Le niveau d’emploi au troisième trimestre correspondait à 96,7 % de celui observé juste avant l’arrivée de la COVID-19, soit lors du dernier trimestre de l’année précédente, où l’on dénombrait 143 300 personnes de plus en emploi.

Les femmes (95,3 %) et les jeunes âgés de 15 à 24 ans (90,8 %) ont toutefois connu un rattrapage plus lent, indique l’ISQ.

Autour de 94 % des personnes inactives de plus — c’est-à-dire ni en emploi ni au chômage — étaient par ailleurs des femmes, plus lourdement affectées par la crise.

Le taux de chômage de 8,5 % du Québec était aussi le plus bas parmi ceux des provinces comparées, situés entre 10 % et 10,8 %, si l’on regroupe celles de l’Atlantique et des Prairies, calcule l’ISQ.

Le Belle Province comptait 150 200 chômeurs de plus au troisième trimestre de 2020 qu’au quatrième trimestre de 2019, précise-t-on.

Laisser un commentaire