Le masque médical en classe au primaire… seulement dans le Grand Montréal

QUÉBEC — Les élèves du primaire dans le Grand Montréal seront finalement les seuls à devoir porter le masque médical en classe. 

Le premier ministre François Legault a annoncé mercredi que toutes les régions du Québec passeront le 8 mars en zone orange, à l’exception du Grand Montréal.

Or, en zone orange, le port du couvre-visage en classe n’est obligatoire que pour les élèves de la 5e et de la 6e année. 

Les autres élèves doivent porter un couvre-visage uniquement dans les aires communes et dans l’autobus. Au préscolaire, le couvre-visage n’est pas requis.

Par contre, le gouvernement a annoncé la semaine dernière qu’en zone rouge, dès le 8 mars, les élèves de la 1ère à la 6e année devront porter un masque médical en tout temps.

Le gouvernement s’est engagé à fournir aux écoles primaires de la Communauté métropolitaine de Montréal des masques «bleus» de petite taille, adaptés aux visages des enfants, dès le 8 mars.

La livraison de ces masques devait se faire à partir du 15 mars dans les autres zones rouges.

Le gouvernement Legault renonce donc à l’idée d’imposer le masque médical à une bonne partie de la population estudiantine, dans presque toutes les régions du Québec.

Il faut dire que la mesure soulève depuis une semaine un véritable tollé, notamment sur les réseaux sociaux, où plusieurs parents dénoncent les restrictions additionnelles imposées aux enfants.  

Une pétition qui circule en ligne avait récolté près de 30 000 signatures, mercredi soir.

En conférence de presse, M. Legault a déclaré avoir «beaucoup entendu parler» des masques au primaire. Il a tenu à réexpliquer et défendre sa position. 

«J’ai entendu toutes sortes de choses, a-t-il dit. Le Québec n’est pas le seul endroit à exiger des masques pour les enfants plus jeunes. C’est le cas en Ontario, en France.

«Il y a des gens qui n’aiment pas que ce soit un masque de procédure, a-t-il poursuivi. Pourtant, le masque de procédure est plus efficace et plus confortable pour les enfants. (…) Ça aide à éviter la transmission.» 

Le parascolaire reprend le 15 mars

Les enfants pourront toutefois enlever leurs masques lorsqu’il sera temps de faire des activités parascolaires.

Le gouvernement a annoncé mercredi que ces activités reprendront le 15 mars partout au Québec. Elles devront cependant être organisées à l’intérieur des groupes-classes.

«J’aime le sport; le sport, c’est important. Il n’y a rien de mieux pour faire baisser le stress, a affirmé M. Legault. Ça va faire du bien aux jeunes.» 

Il s’est dit confiant que les écoles allaient offrir un «cadre bien contrôlé». M. Legault a ajouté qu’il présentera la semaine prochaine un plan de déconfinement progressif pour tout le secteur des sports.

Laisser un commentaire