Le masque reste facultatif à la Maison-Blanche, même après le diagnostic de Trump

Porter ou non le couvre-visage est « un choix personnel », selon un haut responsable de la Maison-Blanche.

WASHINGTON — La Maison-Blanche ne semble pas vouloir apporter de modifications à son protocole de prévention de la COVID-19, même si le président Donald Trump et la première dame ont contracté le virus hautement contagieux.

Un haut responsable de la Maison-Blanche a déclaré vendredi que le port du masque ne sera toujours pas obligatoire dans la résidence officielle du président, décrivant le couvre-visage comme « un choix personnel », malgré les preuves irréfutables montrant qu’il contribue à freiner la propagation de la maladie.

Et la Maison-Blanche n’a pas non plus l’intention d’adopter un système de dépistage différent et plus fiable que celui actuellement utilisé, qui n’a pas permis de détecter que la conseillère du président Hope Hicks était porteuse du virus le jour où elle a commencé à ressentir des symptômes.

Le président Trump, ses proches collaborateurs et son équipe de campagne ont généralement adopté une approche laxiste face à la pandémie, continuant à organiser de grands événements sans respecter les recommandations de distanciation sociale.

Le responsable, qui s’est exprimé sous le couvert de l’anonymat, s’est porté à la défense de l’approche adoptée par la Maison-Blanche face à la pandémie.

Laisser un commentaire