Le meurtre de trois hommes cette semaine a été commis avec une arme à feu illégale

MONTRÉAL — La Sûreté du Québec (SQ) a affirmé que l’arme utilisée pour tuer trois personnes dans la région de Montréal cette semaine a été acquise illégalement.

La porte-parole de la SQ Geneviève Gagnon a déclaré qu’Abdulla Shaikh, 26 ans, soupçonné d’avoir tué trois hommes au hasard en l’espace de 24 heures, n’avait pas de permis de possession d’armes à feu.

Elle a ajouté que la police ne sait toujours pas comment il a obtenu une arme.

M. Shaikh a été abattu par la police de Montréal, jeudi matin.

La commission d’examen des troubles mentaux du Québec avait statué en mars que M. Shaikh, qui était sous la supervision d’un hôpital psychiatrique après avoir été déclaré non responsable criminellement dans une affaire de méfait en novembre 2018, posait un «risque important» pour la sécurité publique, mais lui a permis de continuer à vivre dans la communauté.

La police allègue qu’il a abattu deux hommes, André Fernand Lemieux, 64 ans, et Mohamed Salah Belhaj, 48 ans, mardi soir à Montréal et tué un troisième, Alex Lévis Crevier, 22 ans, à Laval, environ 24 heures plus tard.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.