Le meurtrier de trois sans-abri à Winnipeg plaide coupable

WINNIPEG – Un homme a admis avoir tué trois hommes dans une affaire qui donne froid dans le dos à la communauté des sans-abri de Winnipeg.

John Ostamas a plaidé coupable mardi aux accusations de meurtre non prémédité pour les assassinats survenus en avril 2015.

L’homme de 40 ans fait face à une peine automatique de prison à vie. Un juge devra déterminer le 27 juin son admissibilité à une libération conditionnelle.

Il a été expliqué au juge que John Ostamas avait attaqué Myles Monias, âgé de 37 ans, dans un abri d’autobus du centre-ville et l’avait laissé pour mort.

Deux semaines plus tard, Donald Collins, 65 ans, avait été tué dans une ruelle. Et quelques heures après, Stony Bushie, âgé de 48 ans, avait été tué dans un stationnement étagé.

La police avait à l’époque avisé les gens qui vivaient dans la rue d’être prudents.

John Ostamas, originaire de Thunder Bay, en Ontario, était aussi demeuré dans un refuge pour sans-abri, ont révélé les enquêteurs après son arrestation.

Ils ont dit qu’il connaissait à la fois M. Collins et M. Bushie, mais qu’ils n’étaient pas amis.

L’homme a des antécédents criminels qui incluent plusieurs voies de fait commis dans la région de Thunder Bay, a dit la police.

L’avocat de la défense Greg Brodsky a dit que son client avait déclaré à la police avoir commis les meurtres pour venger le viol de sa copine et qu’il s’en était pris à ceux qui l’avaient commis.

Me Brodsky a précisé que si c’était le cas, il s’agirait de meurtres prémédités. Mais il soutient que son client «se vantait».

Il a ajouté que son client avait des troubles mentaux mais qu’il aurait été inapproprié de plaider qu’il n’était pas criminellement responsable pour les meurtres.