Le meurtrier d’une Canadienne condamné à la prison à vie au Royaume-Uni

CHELMSFORD, Royaume-Uni — Un Britannique a été condamné à la prison à vie par la justice du Royaume-Uni pour le meurtre d’une jeune Canadienne qui avait fait le voyage l’an dernier pour aller le rencontrer.

Dans un communiqué, la police d’Essex a annoncé que Jack Sepple devra purger une peine de 23 1/2 ans de prison pour avoir poignardé à mort Ashley Wadsworth, de Vernon en Colombie-Britannique.

Selon les policiers, Mme Wadsworth, 19 ans, a été poignardée et étranglée au cours d’une longue agression survenue le 1er février dans la résidence de l’homme âgé de 23 ans.

Sepple avait plaidé coupable pour le meurtre le mois dernier. Le commissaire Scott Egerton a souligné dans un communiqué que les preuves contre lui étaient «si accablantes» qu’il n’avait d’autre choix que de reconnaître sa culpabilité.

«Mes pensées vont aujourd’hui entièrement aux amis et à la famille d’Ashley. Rien ne ramènera Ashley, mais j’espère qu’ils trouveront un certain réconfort dans la sentence», a écrit M. Egerton.

Dans une déclaration fournie par l’entremise de la police, la mère de la victime, Christy Gendron, a souligné que sa fille était une belle jeune femme brillante et qu’elle était «le pilier de leur petite cellule familiale», dont «l’amour et la soif d’aventure» l’ont menée au Royaume-Uni.

Selon ce qu’on pouvait voir sur la page Facebook de Mme Wadsworth, elle avait déménagé en Angleterre en novembre dernier. Elle a publié des photos de ce qu’elle a décrit comme un «voyage incroyable à Londres» avec Sepple quelques semaines avant sa mort.

Plus tôt dans la journée du meurtre, les policiers affirment que deux proches de la jeune victime avaient reçu des messages textes disant que Mme Wadsworth avait besoin d’aide et qu’elle voulait partir de la résidence. Puis, d’autres messages ont suivi selon lesquels tout était réglé. Les autorités ont déterminé que ces derniers messages avaient été transmis après le décès de la jeune femme.

Soucieux de la sécurité de leur amie, les deux proches se sont rendus sur place. Ils ont entendu des mouvements dans une chambre, mais n’ont pas obtenu de réponse. Ils ont donc appelé la police, selon le communiqué de la police transmis lundi.

Les agents sont arrivés sur les lieux quelques minutes plus tard et ont pénétré de force dans la propriété. Ils ont trouvé Sepple dans la chambre sur son téléphone portable, à côté du corps de Mme Wadsworth.

«Sepple a calmement dit aux officiers qu’il avait étranglé et poignardé Ashley», indique le communiqué des autorités.

Les enquêteurs médico-légaux ont trouvé un couteau taché de sang derrière un radiateur dans le salon de la propriété.

«Malheureusement, malgré les meilleurs efforts de nos officiers et médecins, Ashley, qui avait déménagé du Canada au Royaume-Uni pour être avec Sepple, a été déclarée morte sur les lieux.»

Une autopsie a révélé qu’elle avait été poignardée plus de 90 fois et qu’elle avait des ecchymoses au cou compatibles avec l’étranglement, a indiqué la police.

Jack Sepple a été emprisonné à vie à Chelmsford Crown Court, lundi.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.