Le ministère demande l’aide du public pour protéger les chauves-souris

MONTRÉAL – Si une chauve-souris pénètre dans un espace habité cet hiver, il ne faut pas chercher à l’en faire sortir, contrairement à ce qu’on serait tenté de croire. Agir ainsi risque de la tuer.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs demande même l’aide des citoyens pour l’aider à protéger les populations de chauves-souris pendant la période hivernale.

Ces populations sont en déclin depuis une dizaine d’années à cause d’une infection fongique qui les attaque et qui s’appelle le syndrome du museau blanc. Cette affection n’est toutefois pas transmissible à l’être humain.

Le ministère indique que le fait de pouvoir observer des chauves-souris en hiver, qu’elles soient en vol en plein jour ou qu’elles soient mortes, est anormal.

Il demande donc aux citoyens qui seraient témoins de tels événements de ne pas toucher la chauve-souris et d’appeler le ministère. Dans certains cas, ces chauves-souris peuvent trouver refuge au Zoo de Granby.