Le monde chrétien célèbre Pâques différemment, prie pour les personnes infectées

Les chrétiens du monde entier ont célébré dimanche Pâques de manières nouvelles en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

Les églises sont restées vides et les fêtes familiales ont été annulées. À la place, les fidèles se sont tournés vers l’internet, la télévision ou la radio pour suivre les cérémonies, qui ont noté le grave impact de la pandémie.

Certains ont trouvé de nouvelles façons de célébrer. D’autres se sont quand même rassemblés, tout en prenant des mesures pour éviter la propagation de la COVID-19.

Aux États-Unis, plusieurs États avaient exempté les lieux de culte des règles pour contrer la propagation du virus dans la communauté. Certains pasteurs avaient affirmé qu’ils allaient ouvrir leurs portes aux visiteurs malgré les consignes.

Mais peu importe les différences dans les célébrations, le message des chefs religieux à travers le monde a été essentiellement le même: priez pour les malades, les défunts et le réconfort de la présence de Dieu.

Voici un résumé des célébrations de Pâques aux États-Unis et ailleurs dans le monde

Des chants à New York

Les paroissiens des églises de New York ont chanté «Christ, le Seigneur, est ressuscité» à partir de leurs balcons et fenêtres à la suite d’une initiative organisée en ligne.

«Mon mari et moi sommes allés sur notre balcon pour chanter aussi fort que nous le pouvions», a dit Kathy Keller, de l’église presbytérienne du Rédempteur, et qui a participé au lancement de l’événement de chant «Easter2020».

Mme Keller a affirmé que des gens de partout aux États-Unis lui avaient envoyé des messages pour dire qu’ils avaient aussi participé, dont une dame de Denver, au Colorado, qui a chanté pendant qu’il neigeait dehors.

«Même si vous n’avez pas entendu d’autres personnes, Dieu entend tout le monde», a dit Mme Keller.

— Par Luis Andres Henao

La messe dans l’auto

À Hildesheim, une ville du centre de l’Allemagne, environ 400 personnes ont participé à une messe catholique de Pâques dans leur voiture. Les personnes pouvaient y participer si elles restaient dans leur voiture avec les fenêtres fermées. Elles pouvaient écouter la cérémonie par le biais de leur radio.

Certains diocèses de l’État américain de la Caroline du Sud avaient aussi organisé des cérémonies en rassemblant les gens en voiture. Les activités avaient toutefois été devancées à samedi, puisque l’on annonçait le passage d’un orage dimanche.

Des bénévoles portant des gants ont distribué la communion dans des paquets préemballés aux familles qui s’étaient réunies dans le stationnement d’un YMCA.

Pendant que le pasteur Matt McGarity lisait des paroles du Nouveau Testament, on pouvait parfois entendre des voitures klaxonner, en guise d’approbation.

«Nous avons ressenti ce soir la même chose qu’à chaque matin de Pâques: de la joie et de l’espoir», a dit Kelly Hills.

— Par Geir Moulson et Sarah Blake Morgan

Célébrer en sécurité

En Corée du Sud, chez l’une des plus importantes communautés chrétiennes de Séoul, un petit nombre de croyants ont suivi la messe sur le site web de leur église. Même chez elles, les personnes respectaient les consignes de distanciation physique. Les membres du choeur ont gardé leur masque même quand ils chantaient les hymnes.

Pour leur part, les membres de la Happy Gospel Church, dans l’État américain de la Floride, se sont réunis dans le stationnement. Certains étaient assis dans des chaises de jardin ou sur le haillon de leur camion. Toutes les familles sont restées à au moins deux mètres les unes des autres — même lorsqu’elles ont été appelées à se manifester devant l’autel.

— Par Hyung-Jin Kim et Terry Spencer