Le Montréalais Nicholas Johnson écrit une page d’histoire à Princeton

PRINCETON, N.J. — Le Montréalais Nicholas Johnson marquera l’histoire de la prestigieuse Université Princeton en devenant le premier étudiant noir à prononcer le discours d’adieu de cette institution fondée il y a 274 ans.

M. Johnson sera honoré lors de la collation des grades virtuelle de l’établissement, le 31 mai.

Diplômé de l’école Selwyn house de Westmount, M. Johnson a vu son travail souligné de nombreuses fois pendant ses études en génie informatique et applications d’algorithmes.

Sa thèse finale portait notamment sur le développement d’algorithmes pour trouver des solutions au problème d’obésité au Canada.

Johnson a étendu sa formation au-delà de Princeton, effectuant notamment un stage à l’institut de l’apprentissage des algorithmes de Montréal (MILA) et en tant qu’ingénieur informatique aux quartiers généraux californiens de Google.

Il doit entamer son doctorat en recherches opérationnelles au Massachusetts Institute of Technology l’automne prochain.

Les plus populaires