Le N.-B. a affiché un excédent en 2017-2018, selon la vérificatrice générale

FREDERICTON — Le gouvernement libéral du Nouveau-Brunswick a reçu de bonnes nouvelles préélectorales, mardi: la vérificatrice générale indique que la province a affiché un excédent budgétaire l’an dernier.

Les états financiers vérifiés, publiés mardi, révèlent un excédent de 67 millions $ pour l’exercice 2017-2018. La ministre des Finances, Cathy Rogers, soutient que cet excédent découle d’une diminution des dépenses et d’une augmentation des revenus de 150 millions $, en grande partie attribuable à l’impôt sur les sociétés.

La ministre soutient par ailleurs que l’économie croît à un rythme plus rapide que prévu par les analystes du secteur privé. Mme Rogers rappelle toutefois que le gouvernement prédit de modestes déficits au cours des prochaines années. La dette nette devrait atteindre 14 milliards $ d’ici la fin du mois de mars prochain, selon elle.

La campagne électorale au Nouveau-Brunswick commence officiellement jeudi, mais le chef libéral Brian Gallant a lancé dimanche la campagne de son parti, et tous les autres sont en mode préélectoral depuis des semaines. Les libéraux ont promis mardi d’offrir une formation gratuite en langue seconde s’ils étaient réélus. M. Gallant estime qu’une plus grande main-d’oeuvre bilingue pourrait attirer des investissements et créer des emplois dans la province.

Les progressistes-conservateurs et le Parti vert devraient également faire des annonces mardi. Les conservateurs affirment que leur première annonce de campagne aura lieu à Carleton Park, à Fredericton, tandis que le Parti vert prévoit lancer sa campagne officielle en inaugurant son bureau régional de campagne à Fredericton, en présence du chef, David Coon.

Le Nouveau Parti démocratique lancera sa campagne officielle jeudi; il a déjà choisi 29 candidats, mais prévoit en présenter dans les 49 circonscriptions.

Les électeurs du Nouveau-Brunswick devraient se rendre aux urnes le 24 septembre. Les libéraux détiennent actuellement 24 sièges à l’Assemblée législative, contre 21 pour le Parti progressiste-conservateur et un seul pour le Parti vert; on compte aussi un député indépendant, et deux sièges sont actuellement vacants.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie