Le N.-B. impose de nouvelles restrictions de déplacement aux Québécois

FREDERICTON — Le Nouveau-Brunswick impose de nouveau des restrictions pour les résidents de la MRC d’Avignon au Québec souhaitant se déplacer dans la province.

Le premier ministre Blaine Higgs a annoncé jeudi que seuls les résidents de Pointe-à-la-Croix et de la Première Nation de Listuguj pourront se rendre au Nouveau-Brunswick à compter de vendredi.

Cette décision s’ajoute aux restrictions imposées la semaine dernière aux résidents de la MRC de Témiscouata, située près d’Edmundston. Toutefois, les résidents de la région peuvent encore se rendre au Nouveau-Brunswick pour des raisons essentielles comme des rendez-vous médicaux, un emploi approuvé et la garde partagée d’enfants.

Le 1er août, le gouvernement avait autorisé les résidents de la municipalité régionale de comté d’Avignon, de la Première Nation de Listuguj et de la MRC de Témiscouata, situées le long de la frontière du Nouveau-Brunswick, à entrer dans la province pour des excursions d’une journée.

Mais à cause de l’augmentation du nombre de cas au Québec, M. Higgs a décidé de restreindre de nouveau les déplacements vers sa province. Jeudi, les autorités québécoises ont annoncé que le territoire de la MRC d’Avignon, en Gaspésie, passait du palier d’alerte vert au jaune.

À l’exception des résidents de Pointe-à-la-Croix et Listuguj, tous les Québécois se rendant au Nouveau-Brunswick pour une raison non essentielle devront se placer en quarantaine pendant 14 jours.

M. Higgs a expliqué l’exception accordée en soulignant qu’il n’y avait aucun nouveau cas à Pointe-à-la-Croix et à Listuguj.

«La santé publique continuera de surveiller de près l’évolution de la situation, a déclaré la médecin-hygiéniste en chef, la docteure Jennifer Russell. Nous demandons à tout le monde de continuer à prendre des mesures toutes simples pour réduire la propagation de la maladie.»

Deux nouveaux cas

Le Nouveau-Brunswick a signalé deux nouveaux cas d’infection à la COVID-19 jeudi.

Les autorités sanitaires affirment que l’un d’eux est une personne dans la quarantaine de Fredericton qui est tombée malade lors d’un déplacement en Ontario et qui y est maintenant en convalescence.

Le deuxième cas concerne une personne dans la soixantaine de la région de Moncton qui avait voyagé à l’extérieur de la région de l’Atlantique et qui est actuellement en isolement au Nouveau-Brunswick.

Le nombre de cas confirmés de COVID-19 au Nouveau-Brunswick depuis le début de la pandémie s’élève à 199, dont deux décès et six cas actifs.

Laisser un commentaire
Les plus populaires