Le NCSM Fredericton est rentré à Halifax, trois mois après l’écrasement du Cyclone

HALIFAX — Le navire NCSM Fredericton, de la Marine royale canadienne, est rentré à son port d’attache de Halifax, mardi matin, un peu moins de trois mois après la mort tragique de six membres d’équipage dans l’écrasement de leur hélicoptère en mer Ionienne, au large de la Grèce.

L’équipage a été accueilli à Halifax au son d’un orchestre de la Marine et par plusieurs dignitaires. Le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, et le chef d’état-major, le général Jonathan Vance, sont montés à bord de la frégate avant même qu’elle n’atteigne le quai et ont accompagné l’équipage jusqu’au port. Des membres de l’Aviation royale se tenaient à quai pour accueillir la frégate et saluer la mémoire de leurs camarades aviateurs morts dans l’accident.

«Je ne peux pas vous dire à quel point c’est formidable d’être de retour sur le sol canadien après 141 jours sur ce navire», a déclaré le commandant de la frégate, le commodore Blair Brown. «Lorsque nous sommes partis, en janvier, aucun de nous ne connaissait les défis auxquels nous serions confrontés à l’étranger dans le cadre de l’opération « Reassurance ».»

L’hélicoptère Cyclone CH-148, monté sur la frégate Fredericton, s’est abîmé en mer le 29 avril en rentrant d’une mission d’entraînement de l’OTAN. Il s’agit du bilan le plus meurtrier, en une seule journée, pour l’armée canadienne depuis que six soldats ont péri dans une explosion en Afghanistan le 4 juillet 2007.

«La perte de nos camarades (…) a eu un impact profond sur nous tous», a déclaré le commodore Brown, alors que sur le quai, des membres de la famille de deux victimes de l’accident, les enseignes de vaisseau de 1ère classe Abbigail Cowbrough et Matthew Pyke, écoutaient attentivement, bouquets de fleurs à la main.

Le drame a aussi coûté la vie au capitaine Brenden MacDonald, de New Glasgow, en Nouvelle-Écosse, au capitaine Maxime Miron-Morin, de Bécancour, au Québec, au pilote de l’hélicoptère, le capitaine Kevin Hagen, de la Colombie-Britannique, et au caporal-chef Matthew Cousins, de l’Ontario.

«La perte de ce groupe exceptionnel de marins et d’aviateurs a été ressentie par chacun d’entre nous à bord, chaque jour, et a laissé un vide dans nos coeurs qui restera là pour toujours», a déclaré M. Brown.

Le NCSM Fredericton a été maintenu à quai en Italie pendant deux semaines après l’accident du 29 avril; il a ensuite complété sa mission de six mois en mer Méditerranée. Une enquête de l’Aviation royale canadienne sur les circonstances de l’accident est en cours. L’enquête se concentre sur les systèmes de l’hélicoptère et sur les facteurs humains qui auraient pu contribuer à l’accident.

En raison de la pandémie de COVID-19, les protocoles habituellement mis en place pour souligner le retour des frégates au pays étaient bien différents, mardi. Tout le monde sur le quai portait un masque et les militaires ont été transportés en autobus pour retrouver leurs proches dans une partie séparée de la base navale.

Laisser un commentaire
Les plus populaires