Le New Hampshire abroge la peine de mort

CONCORD, N.H. — Le New Hampshire est le plus récent État à avoir abrogé la peine de mort, son Sénat ayant obtenu suffisamment de voix pour annuler le veto du gouverneur Chris Sununu.

L’abrogation entre en vigueur immédiatement.

Les 16 voix contre 8 votées jeudi forment la majorité de deux tiers nécessaire pour annuler le veto. La Chambre avait aussi voté de justesse la semaine dernière pour annuler le droit de veto de M. Sununu.

La peine de mort dans le New Hampshire ne s’appliquait que dans sept scénarios. L’État n’a exécuté personne depuis 1939 et ne compte actuellement qu’un seul condamné à mort. L’abrogation ne s’appliquera pas rétroactivement à Michael Addison, qui a tué le policier de Manchester Michael Briggs, en 2006, mais des partisans de la peine capitale ont affirmé que les tribunaux pourraient l’interpréter différemment.

M. Sununu a opposé son veto au projet de loi le mois dernier dans un centre communautaire nommé en l’honneur de Michael Briggs.