Le nombre de cas de la variole simienne grimpe pour un total de 248 au Québec

MONTRÉAL — Le ministère de la Santé du Québec signale une douzaine de nouveaux cas de la variole simienne, ce qui porte le total à 248 cas depuis le début de l’éclosion dans la province.

En début de semaine, les autorités avaient déclaré 236 cas dans la province.

Depuis le 27 mai, 9437 doses de vaccin ont été administrées pour freiner la plus grande épidémie de cette maladie au Canada, rapporte le ministère de la Santé du Québec. 

Les responsables de la santé publique affirment que la plupart des cas concernent des hommes qui ont des contacts intimes avec d’autres hommes, mais ils soulignent que n’importe qui peut attraper la variole simienne, aussi appelé variole du singe.

Les vaccins contre la variole se sont révélés efficaces dans la lutte contre le virus de la variole simienne. 

Cette maladie rare provient de la même famille de virus qui causent la variole, que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclarée éradiquée dans le monde en 1980.

La variole simienne ne se propage généralement pas facilement entre les personnes. Cela se transmet par contact étroit prolongé via des gouttelettes respiratoires, un contact direct avec des lésions cutanées ou des fluides corporels, ou encore avec des vêtements ou de la literie contaminés.

En date du 6 juillet, à l’échelle du Canada, l’on comptait plus de 350 cas de la variole simienne, dont une centaine en Ontario, 13 cas en Colombie-Britannique et 8 cas Alberta. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.