Le nombre de décès par surdose a baissé en avril en Colombie-Britannique

VICTORIA — Le Bureau du coroner de la Colombie-Britannique affirme que le nombre de décès qui auraient été causés par une surdose de drogue a diminué de 23 pour cent en avril par rapport au mois précédent.

En mars, la province avait enregistré un nombre très élevé de décès s’approchant du funeste record mensuel.

D’après les plus récentes données, 124 personnes sont mortes des suites d’une surdose en avril dernier. Cela représente environ quatre décès par jour dans la province, la majorité étant attribuable au fentanyl, un opioïde utilisé pour combattre la douleur qui se retrouve souvent mélangé à des drogues illicites.

Selon le Bureau du coroner, la majorité des décès par surdose surviennent dans un secteur comprenant une vingtaine de communautés à l’intérieur d’un triangle formé des municipalités de Burnaby, White Rock et Hope.

Ce secteur est le seul où le nombre de décès a connu une légère augmentation, alors que toutes les autres divisions de santé publique ont enregistré des baisses.

En mars 2018, le Bureau du coroner avait recensé 161 décès suspectés d’être liés à des surdoses. Ce total représentait une hausse de 58 pour cent par rapport à février.

Il s’agissait aussi du deuxième mois le plus meurtrier en matière de surdoses. Un record de 162 décès a été enregistré en décembre 2016.