Le nombre de surdoses mortelles diminue en Colombie-Britannique

VANCOUVER — Le Service des coroners de la Colombie-Britannique a dévoilé ses plus récentes statistiques sur les surdoses, qui démontrent que 109 personnes sont mortes en mai après avoir consommé des drogues illicites, ce qui représente une diminution de 23 pour cent par rapport aux chiffres enregistrés un an plus tôt.

L’an dernier, en mai, 141 personnes avaient succombé à une surdose dans la province de l’Ouest.

Il s’agit également d’un recul de 12 pour cent comparativement au mois d’avril.

Seule une agence de santé, la Interior Health Authority, a remarqué une hausse des morts causées par des surdoses en mai. Dans cette région, 23 personnes ont perdu la vie, alors qu’on avait dénombré 17 victimes en avril.

Au total, les autorités britanno-colombiennes soupçonnent que 620 personnes sont mortes à la suite d’une surdose entre janvier et mai 2018. Pendant la même période l’année dernière, on recensait 694 victimes.

Les morts causées par les drogues ont diminué chaque mois, cette année, à l’exception du mois de mars, lorsque 160 personnes ont succombé à une surdose, atteignant presque le record du mois de décembre 2016, qui était de 161 morts.

Les plus populaires