COVID-19: confinement en Nouvelle-Écosse, qui connaît une flambée à Halifax

HALIFAX — Devant l’accélération de la flambée de COVID-19 en Nouvelle-Écosse, surtout à Halifax, le premier ministre Iain Rankin a annoncé mardi un confinement général qui entre en vigueur ce mercredi matin dans toute la province.

Ce confinement intervient alors que la Nouvelle-Écosse enregistre depuis trois jours des records dans son bilan quotidien de nouveaux cas.

À compter de mercredi matin, 8h00, toutes les écoles et les services intérieurs non essentiels seront fermés, pour au moins deux semaines. M. Rankin a précisé que les fermetures s’appliquent aux centres commerciaux, aux gymnases, aux bars, aux commerces et aux restaurants — mais la cueillette sur le trottoir et les commandes pour emporter seront permises. Les commerces qui vendent des produits essentiels demeureront ouverts. 

Plus tôt mardi, le premier ministre fédéral, Justin Trudeau, avait annoncé l’envoi de 60 soldats pour donner un coup de main dans les centres de dépistage en Nouvelle-Écosse. M. Trudeau a affirmé que c’est le gouvernement provincial qui avait demandé de l’aide. 

La Nouvelle-Écosse est la deuxième province, après l’Ontario, à recevoir l’aide de l’armée durant la troisième vague de COVID-19.

Le gouvernement néo-écossais a fait état mardi de 96 nouveaux cas, dont 90 dans la région de Halifax. Lundi, 66 cas avaient été signalés, après 63 cas dimanche. Parmi les six nouveaux cas recensés à l’extérieur de Halifax mardi, trois se trouvent dans la zone est, deux dans la zone ouest et un dans la zone nord. La Nouvelle-Écosse dénombrait mardi 419 infections actives.

Les responsables de la santé publique avaient imposé la semaine dernière un confinement dans la seule région de Halifax et imposé des restrictions plus strictes pour le reste de la province au moins jusqu’au 20 mai. 

Par ailleurs, trois autres cas de COVID-19 en milieu scolaire ont été signalés lundi soir, notamment à la Sydney Academy. Les deux autres cas ont été identifiés au campus Bedford de l’établissement Bedford et Forsyth et au Halifax West High.

Victime dans la vingtaine au Nouveau-Brunswick

Au Nouveau-Brunswick voisin, les autorités ont annoncé mardi le décès d’une personne dans la vingtaine des suites de la COVID-19, et elles ont levé le confinement dans certains secteurs de la région d’Edmundston.

La médecin-hygiéniste en chef, la docteure Jennifer Russell, a déclaré que la nouvelle victime, de la région de Moncton, est la plus jeune des 36 victimes de la maladie dans cette province depuis le début de la pandémie.  

Le Nouveau-Brunswick a signalé mardi 24 nouveaux cas de COVID-19. Parmi ces 24 nouvelles infections, 21 ont été recensées dans la région d’Edmundston, et sont toutes liées à des contacts étroits avec des cas antérieurs détectés dans une éclosion au Pavillon Beau-Lieu, à Grand-Sault. On comptait aussi deux nouveaux cas dans le secteur de Moncton et un autre à Fredericton.

La santé publique a cependant annoncé que le confinement en vigueur depuis le 11 avril à Edmundston et dans la région du Haut-Madawaska prendrait fin mardi soir à minuit. «Nous n’avons constaté aucun nouvel incident de transmission communautaire dans la zone de confinement et les admissions à l’hôpital dans la région ont diminué de manière significative», a expliqué mardi la médecin-hygiéniste en chef, la docteure Jennifer Russell. 

Ce secteur passera donc en phase orange: les salles à manger des restaurants peuvent fonctionner et les ménages peuvent se mêler à dix autres personnes de leur bulle habituelle. Les spas, les salons de coiffure, les gymnases et les centres de divertissement peuvent fonctionner, et les services religieux sont limités à un maximum de 50 personnes.

Sur des campus 

Les responsables ont déclaré mardi qu’ils étaient toujours préoccupés par une éclosion sur le campus de Fredericton de l’Université du Nouveau-Brunswick et par le fait que le variant identifié pour la première fois en Inde avait été détecté dans cette ville.

«Dans les prochains jours, nous déterminerons si de nouvelles restrictions de santé publique sont nécessaires pour ralentir la propagation du virus dans (la région de Fredericton)», a déclaré la docteure Russell. 

Le premier ministre, Blaine Higgs, a annoncé que les personnes de 60 ans et plus peuvent prendre rendez-vous pour recevoir le vaccin. Il soutient que jusqu’à présent, le tiers des Néo-Brunswickois âgés de 16 ans et plus ont reçu leur première dose.

Le Nouveau-Brunswick compte 137 cas actifs déclarés de COVID-19 et six patients hospitalisés atteints de la maladie, dont deux aux soins intensifs.

L’Île-du-Prince-Édouard ne signalait mardi aucun nouveau cas de COVID-19, et comptait 11 cas actifs. Et pour la première depuis le 12 avril dernier, Terre-Neuve-et-Labrador ne signalait elle non plus aucun nouveau cas mardi. Le nombre de cas actifs est descendu à 24, avec une hospitalisation. 

Laisser un commentaire