Le nord-ouest des États-Unis attend une canicule cette semaine

PORTLAND, Ore. — Le nord-ouest des États-Unis sera balayé par une canicule au cours des prochains jours, et le mercure pourrait friser les 38 degrés Celsius en plusieurs endroits.

De telles vagues de chaleur sont historiquement plutôt rares dans la région du Pacific Northwest, mais le réchauffement planétaire change la donne.

«D’avoir cinq jours ou une semaine de 32℃ ou plus est très, très rare pour le Pacific Northwest», a dit le climatologue Vivek Shandas, de l’université Portland State.

Les dirigeants et les habitants de la région tentent de se préparer à des canicules plus longues et plus intenses depuis le «dôme de chaleur» mortel de l’été dernier. À la fin du mois de juin et au début du mois de juillet 2021, quelque 800 personnes ont perdu la vie en Colombie-Britannique, dans l’Oregon et dans l’État de Washington lors d’une canicule qui a poussé le mercure jusqu’à 46,7℃ à Portland.

Des records de chaleur ont été battus dans plusieurs villes de la région. La plupart des victimes étaient des gens qui vivaient seuls. La ville de Lytton, en Colombie-Britannique, a été rasée par les flammes.

Si la température ne doit pas s’approcher de tels sommets cette semaine, le nombre de journées consécutives de chaleur inquiète les responsables. Il pourrait faire près de 38℃ à Portland, dans l’Oregon, mardi. On prédit aussi une chaleur supérieure à la normale dans de vastes portions de l’Oregon et de l’État de Washington cette semaine.

Le mercure pourrait ne pas chuter sous les 20 degrés la nuit, rendant le sommeil inconfortable.

La majeure partie des États-Unis a cuit sous une chaleur supérieure à la normale en juin, selon la National Oceanic and Atmospheric Administration. L’agence fédérale calcule que les catastrophes météorologiques et climatiques ― y compris les tornades, la grêle et la sécheresse extrême ― ont causé au moins 9 milliards $ US en dommages au pays depuis le début de l’année.

La Ville de Portland a adopté de multiples mesures après la canicule mortelle de l’an dernier, comme l’ouverture de refuges climatisés et la distribution gratuite, d’ici cinq ans, de 15 000 appareils de climatisation aux moins fortunés.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.