Le Nouveau-Brunswick annonce huit nouveaux cas et un huitième décès

HALIFAX — Le Nouveau-Brunswick a signalé vendredi huit nouveaux cas de COVID-19, ainsi qu’un nouveau décès, le huitième depuis le début de la pandémie.

La victime était dans la soixantaine et originaire de la région d’Edmundston, a précisé la médecin-hygiéniste en chef, Jennifer Russell. 

La santé publique a annoncé qu’une éclosion du virus avait éclaté à l’hôpital régional d’Edmundston. Sept membres du personnel de l’hôpital ont depuis été infectés et plus de 20 sont en isolement actuellement, a déclaré la docteure Russell.

La région d’Edmundston reviendra par ailleurs au niveau orange, à minuit, vendredi soir, puisque le nombre de cas dans la région a doublé au cours des cinq derniers jours et le taux de positivité pour les tests est supérieur à la moyenne nationale.

«Les éclosions locales font partie de la vie dans cette pandémie et dureront des mois jusqu’à ce que nous ayons un vaccin et que la majorité des Néo-Brunswickois seront immunisés», a soutenu la docteure Russell.

Il y a maintenant 78 cas actifs au Nouveau-Brunswick.

Fermetures et éclosions en Nouvelle-Écosse

En Nouvelle-Écosse, le gouvernement a décidé de fermer une usine de volailles où au moins quatre cas de COVID-19 ont été recensés. Le premier ministre Stephen McNeil a aussi annoncé qu’il prolongerait le congé dans les écoles pour limiter la propagation du virus.

Une éclosion s’est déclarée dans l’usine de transformation Eden Valley Poultry, à Berwick, dans la vallée d’Annapolis, en Nouvelle-Écosse. L’établissement restera fermé pour les deux prochaines semaines. 

«Nous n’avons pas de preuve de transmission communautaire à ce point-ci, mais nous devons agir rapidement, a expliqué le premier ministre McNeil. À partir de maintenant, nous renforcerons notre dépistage dans la vallée.»

La province a rapporté vendredi neuf nouveaux cas de COVID-19, pour un total de 65 cas actifs.

Un cas a été recensé à l’école primaire Shannon Park, à Dartmouth — le deuxième cette semaine. L’école est déjà fermée et les étudiants recommenceront leurs cours mercredi.

M. McNeil a annoncé que par «abondance de prudence», la province avait décidé de prolonger les vacances d’une semaine. Les écoles doivent maintenant fermer vendredi prochain pour rouvrir le 11 janvier. Les enseignants reviendront le 4 janvier pour de la formation. 

«Noël s’en vient et nous sommes inquiets à l’idée que, pendant que les familles et les amis se réunissent, même en petits groupe, le virus se manifeste», a-t-il expliqué.

La vaccination à l’Île-du-Prince-Édouard

Pendant ce temps, la plus petite province du Canada annonçait que les travailleurs de la santé et le personnel des centres de soins de longue durée seraient les premiers à recevoir les vaccins à compter de la semaine prochaine.

La médecin-hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard, Heather Morrison, a indiqué que la province s’attendait à obtenir 1950 doses du vaccin de Pfizer au début de la semaine prochaine. 

D’autres doses arriveront d’ici la fin du mois, a ajouté docteure Morrison. 

À Terre-Neuve-et-Labrador, les autorités ont fait état d’un nouveau cas vendredi. Il y a 20 cas actifs dans la province.

Laisser un commentaire