Le Nouveau-Brunswick fermera les urgences de six hôpitaux la nuit

FREDERICTON — Les urgences de six hôpitaux du Nouveau-Brunswick seront fermées pendant la nuit pour que des ressources additionnelles puissent être allouées à d’autres services pendant la journée.

Ces changements ont été annoncés mardi par les dirigeants de deux réseaux de santé régionaux et le ministre de la Santé Hugh Flemming.

«Il est temps de diminuer la pression sur notre système hospitalier et de mettre davantage (l’accent) sur les services de soins primaires, a dit le président du Réseau de santé Vitalité, Gilles Lanteigne, en conférence de presse. Les employés aussi méritent un peu d’oxygène, car nombreux sont ceux qui travaillent sans compter les heures, souvent dans des conditions difficiles.»

M. Lanteigne a ajouté que la pénurie de professionnels de la santé signifie que de plus en plus de quarts de travail sont laissés vacants.

«Nous nous devons de continuer à offrir des services fiables, de qualité et sécuritaires. Malheureusement, nous sommes à court de personnel et de solutions temporaires, a-t-il lancé. Nous ne voulons plus gérer de nouvelles interruptions de service, et encore moins que celles-ci deviennent des choses courantes.»

À compter du 11 mars, les urgences des hôpitaux de Sussex, Sackville, Perth-Andover, Sainte-Anne-de-Kent, Caraquet et Grand-Sault seront fermées de minuit à 8 h.

La dirigeante du Réseau de santé Horizon, Karen McGrath, a indiqué que les changements permettront aux médecins et aux infirmières praticiennes de voir plus de patients pendant la journée.

Les réactions politiques n’ont pas tardé. Le chef de l’opposition libérale, Kevin Vickers, s’est dit prêt à faire tomber le gouvernement relativement à ce dossier, ce qui pourrait se produire dès le 10 mars.

«Nous allons défaire le gouvernement à la première occasion afin de s’assurer que ces mesures n’arrivent pas, a-t-il dit. Nous allons faire tout le nécessaire pour assurer la santé et la sécurité des gens du Nouveau-Brunswick. Nous allons prendre toutes les mesures faisables pour assurer ça.»

Les six communautés touchées auront droit à des services additionnels en santé mentale, et 120 lits en soins de courte durée seront convertis en lits pour les soins de longue durée, principalement pour des personnes âgées en attente d’une place dans une maison de soins.