Le Nouveau-Brunswick fixe à 19 ans l’âge minimal pour l’usage de marijuana

FREDERICTON — Le Nouveau-Brunswick fixe à 19 ans l’âge minimal pour consommer de la marijuana, alignant ainsi la réglementation du cannabis sur celle de l’alcool dans cette province.

Le ministre de la Santé, Benoît Bourque, a affirmé mercredi qu’il s’agissait du bon âge pour faire un choix éclairé.

Le ministre Bourque a fait valoir que les autres provinces avaient eu tendance, jusqu’à maintenant, à harmoniser l’âge légal lié à la consommation de cannabis avec celui établi pour l’alcool.

Le ministre de la Sécurité publique, Denis Landry, affirme pour sa part que de fixer l’âge minimal à 19 ans aidera à garder la marijuana hors des mains des criminels et des mineurs.

Le gouvernement fédéral entend légaliser l’usage récréatif du cannabis à compter de juillet 2018.

En septembre, l’Ontario a annoncé son intention de fixer aussi l’âge minimum à 19 ans et de vendre le cannabis dans des commerces gérés par le gouvernement.

Le mois dernier, l’Alberta a proposé de fixer la limite à 18 ans, mais n’a pas encore tranché sur la vente par l’État ou par des opérateurs privés.

De son côté, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse poursuit ses consultations sur l’âge minimal de 19 ans et la vente du cannabis par une société de la Couronne semblable à la Nova Scotia Liquor Corporation.

La semaine dernière, Fredericton avait annoncé qu’une filiale de la Société des alcools du Nouveau-Brunswick — dont la bannière commerciale est Alcool NB Liquor — s’occuperait de la vente au détail et en ligne de cannabis à des fins récréatives.

L’identité des consommateurs sera vérifiée et tous les produits seront conservés sous verre dans les magasins au détail.

Un appel d’offres a récemment été lancé pour l’octroi de 20 concessions dans 15 communautés du Nouveau-Brunswick.