Le Nouveau-Brunswick signalait lundi un nouveau cas, dans la région d’Edmundston

FREDERICTON — Le Nouveau-Brunswick signalait lundi un nouveau cas de COVID-19, dans la région d’Edmundston.

Selon les responsables de la santé publique, ce nouveau cas est lié au voyage et concerne une personne dans la cinquantaine dans le nord-ouest de la province.

On comptait lundi 36 infections actives au Nouveau-Brunswick, dont un patient hospitalisé avec la COVID-19. 

Par ailleurs, les responsables affirment que les citoyens âgés de 85 ans et plus pourront se faire vacciner dès mercredi dans presque toutes les pharmacies de la province. 

L’administration de la première dose de vaccin devrait être terminée cette semaine pour les résidents de tous les foyers de soins de longue durée ainsi que pour les Autochtones âgés de 16 ans et plus. Les cliniques de vaccination à l’intention des travailleurs de la santé se poursuivent toujours.

Depuis le début de la pandémie, il y a un an, le Nouveau-Brunswick a enregistré un total de 1471 infections et 30 décès liés au virus.

Nouvelle-Écosse 

La Nouvelle-Écosse voisine ne signalait lundi aucun nouveau cas de COVID-19. Selon les responsables, la province comptait 17 infections actives, dont une personne hospitalisée et aux soins intensifs.

Dans un communiqué, le médecin hygiéniste en chef, Robert Strang, affirme que l’année écoulée a été difficile pour tout le monde, en particulier pour les proches des 65 Néo-Écossais emportés par la COVID-19.

Le docteur Strang a félicité les Néo-Écossais d’avoir écouté les recommandations et consignes de la santé publique qui, selon lui, ont permis à ce que «nous vivions aussi en sécurité que possible».

Dimanche, selon les responsables, 48 077 doses de vaccin avaient été administrées dans la province, et 16 113 personnes avaient même reçu leur deuxième dose.

Le premier ministre Iain Rankin a également souligné le premier anniversaire de l’arrivée de la pandémie dans la province, affirmant que la population pouvait être fière de ses efforts pour ralentir la propagation du virus. «Cette année a été loin d’être facile, mais les Néo-Écossais se sont mobilisés et ont fait leur part en suivant les mesures de santé publique», a déclaré M. Rankin. 

Laisser un commentaire