Le Nouveau-Brunswick signale mardi cinq nouveaux cas, dont un cas présumé de variant

FREDERICTON — Le Nouveau-Brunswick signalait mardi cinq nouveaux cas de COVID-19 et un cas présumé d’un variant du coronavirus, dans la région d’Edmundston.

Les responsables de la santé publique précisent que deux nouveaux cas de COVID-19 ont été identifiés dans la région d’Edmundston, deux autres dans la région de Fredericton et le cinquième dans la région de Moncton. Les cinq cas sont tous liés à des infections déjà signalées. 

On précise par ailleurs qu’un des cas dans la région d’Edmundston serait un cas présumé d’un variant. L’échantillon sera envoyé au Laboratoire national de microbiologie, à Winnipeg, aux fins de confirmation.

Enfin, un cas positif a été confirmé à l’école Notre-Dame, d’Edmundston, et les élèves sont demeurés à la maison mardi. La Santé publique procède à la recherche des contacts et désinfecte l’école. Le personnel enseignant communiquera directement avec les familles pour la suite des choses. 

En Nouvelle-Écosse, on a commencé mardi à prendre les réservations des personnes âgées de 63 et 64 ans pour le vaccin Oxford-AstraZeneca, qui commencera à être administré samedi. Le gouvernement travaille en partenariat avec des pharmaciens et des médecins pour offrir le vaccin dans 25 endroits.

Les 13 000 doses du vaccin AstraZeneca dont dispose la Nouvelle-Écosse doivent être utilisées avant le 2 avril. Le Comité consultatif national de l’immunisation a ajusté mardi ses directives et conclu que ce vaccin est également sûr et efficace pour les personnes de plus de 65 ans.

La Nouvelle-Écosse a signalé mardi deux nouveaux cas de COVID-19, dans la zone sanitaire qui comprend Halifax. L’un des nouveaux cas impliquait un contact avec une infection précédemment signalée, tandis que l’autre faisait toujours l’objet d’une enquête.

Les autorités ont également signalé quatre nouveaux cas de variant dans la province: deux de la mutation identifiée pour la première fois au Royaume-Uni et deux autres impliquant le variant détecté pour la première fois en Afrique du Sud.

La Nouvelle-Écosse a signalé jusqu’ici un total de 13 cas du variant britannique et 10 du variant sud-africain, mais les responsables affirment qu’il n’y a aucun signe de transmission dans la communauté. La Nouvelle-Écosse compte actuellement 17 cas actifs déclarés de COVID-19.

___

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses de Facebook et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire