Le nouveau chef d’état-major de la défense, Art McDonald, visé par une enquête

OTTAWA — À peine un mois après avoir pris les commandes des Forces armées canadiennes, l’amiral Art McDonald se retire de ses fonctions, soit le temps que soit menée une enquête le visant, a annoncé le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, dans un gazouillis publié à 23 h 18 mercredi.

La déclaration officielle ne spécifie pas la nature des allégations visant le nouveau chef d’état-major de la Défense du Canada.

«Comme je l’ai dit, je prends les allégations d’inconduite très au sérieux. Je continue d’agir de manière décisive lorsque des allégations d’inconduite sont présentées; peu importe le rang ou le poste qu’occupe la personne visée», affirme le ministre Sajjan dans une déclaration officielle provenant d’Ottawa.

«Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes peut confirmer qu’il y a une enquête au sujet de l’amiral Art McDonald», ajoute M. Sajjan.

C’est le lieutenant-général Wayne Eyre qui assumera l’intérim au poste de chef d’état-major de la défense.

Au début du mois de janvier, l’amiral Art McDonald a succédé à Jonathan Vance, qui a fait l’objet d’allégations de conduite inappropriée avec des subordonnées après son départ, selon ce que rapportait Global News.

Dans une déclaration conjointe, l’amiral Art McDonald et la vice-ministre du ministère de la Défense, Jody Thomas, affirmaient alors prendre ces allégations au sérieux.

Laisser un commentaire