Le nouveau porte-avions américain attendu à Halifax pour son premier voyage

HALIFAX — L’un des plus grands porte-avions du monde, le USS Gerald R. Ford, est attendu dans le port d’Halifax ce week-end à l’occasion de son premier déploiement à l’étranger.

La marine américaine a annoncé par voie de communiqué, mercredi, que l’immense navire devrait entrer dans le port de la Nouvelle-Écosse vendredi. Il s’agira de son premier arrêt à l’extérieur des États-Unis.

Le porte-avions, escorté par une force d’attaque formée de plusieurs navires militaires, a quitté son port d’attache de Norfolk, en Virginie, le 4 octobre. La flotte a ensuite participé à une série d’exercices militaires dans l’Atlantique Nord.

Décrit comme étant le porte-avions le plus évolué de la marine américaine, ce navire construit au coût de 13,3 milliards $ US est le premier d’une nouvelle catégorie de transporteurs Ford.

Ce bateau est conçu pour accueillir une plus grande variété d’avions, pour être manœuvré avec un équipage réduit et pour faire décoller des avions par un système électromagnétique. Cette technologie vient remplacer les catapultes à vapeur utilisées sur la plupart des porte-avions.

Après sa livraison, il y a cinq ans, le navire a connu plusieurs ennuis techniques, principalement avec son système de lancement ainsi qu’avec les plateformes élévatrices servant à faire monter sur le pont les missiles et les pièces d’artillerie devant être chargées sur les chasseurs.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.