Le nouveau premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador Andrew Furey assermenté

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Andrew Furey a été assermenté en tant que premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador.

Le chirurgien et PDG d’un organisme de bienfaisance a été élu chef libéral le 3 août et remplacera Dwight Ball pour devenir le 14e premier ministre de la province.

M. Furey, le fils du président du Sénat George Furey, a prêté serment lors d’une cérémonie à Saint-Jean, mercredi matin.

Le nouveau premier ministre, qui n’a jamais exercé de fonction publique et n’a pas de siège à l’Assemblée législative provinciale, répondra aux questions lors d’une conférence de presse plus tard dans la journée.

Il héritera d’une situation financière troublante à Terre-Neuve-et-Labrador, en raison d’un déficit de 2,1 milliards $ attribuable à la chute des prix du pétrole et aux dépenses liées à la pandémie.

Le nouveau premier ministre devra faire face à la probabilité d’une hausse des tarifs d’électricité en raison des dépassements de coûts du barrage de Muskrat Falls et devra gérer une industrie pétrolière et gazière en difficulté.

Le père de M. Furey, sa famille élargie et ses partenaires d’affaires Alan Doyle et Brendan Paddick comptaient parmi les invités réunis lors de la cérémonie en plein air. Le nouveau premier ministre a parlé des défis imminents de la province.

«Nous savons tous que des décisions difficiles nous attendent», a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu’il était optimiste quant au potentiel de la province malgré le fait, a-t-il souligné, que certains ont comparé son nouvel emploi celui de «capitaine du Titanic après qu’il eut heurté un iceberg».

«La COVID, malheureusement, nous a frappés à un moment où notre économie était également en difficulté», a déclaré M. Furey. «Mais c’est aussi un moment où nous pouvons regarder de près où nous en sommes et où nous voulons aller.»

Laisser un commentaire
Les plus populaires