Le nouveau premier ministre du Manitoba est assermenté et nomme son cabinet

WINNIPEG – Brian Pallister a été assermenté en tant que premier ministre du Manitoba.

Le chef du Parti progressiste-conservateur a prêté serment d’allégeance devant les 12 ministres qui formeront son cabinet — huit hommes et quatre femmes.

Rochelle Squires, une ancienne journaliste et employée du Parti progressiste-conservateur, a hérité du ministère du Sport, de la Culture et du Patrimoine, et sera également ministre responsable des Affaires francophones, en dépit du fait qu’elle ne parle pas un mot de français.

Mme Squires affirme que cette lacune ne l’empêchera pas de travailleur dur pour défendre la communauté francophone.

«Je peux assurer (aux francophones) qu’ils ont trouvé en moi une fervente militante», a-t-elle déclaré.

Cameron Friesen, un membre de l’Assemblée législative de la circonscription de Morden-Winkler, a pour sa part été nommé ministre des Finances.

L’ancien porte-parole en matière de Santé et membre de longue date du parti, Kelvin Goertzen, devient ministre de la Santé alors que Heather Stefanson sera ministre de la Justice et vice-première ministre.

L’ancien conseiller municipal de Winnipeg, Scott Fielding, a été nommé ministre des Familles.

M. Pallister et les progressistes-conservateurs ont remporté 40 des 57 sièges de la législature lors de l’élection du 19 avril. Ils succèdent au Nouveau Parti démocratique du Manitoba, qui a occupé le pouvoir pendant 17 ans.