Le NPD n’a pas encore nommé un seul candidat pour les élections d’octobre 2019

OTTAWA — Les partis politiques fédéraux ont entamé, lundi, la dernière session parlementaire avant les élections d’octobre 2019 et, si les conservateurs et les libéraux ont déjà nommé beaucoup de candidats, les néo-démocrates sont loin de pouvoir en dire autant.

Le président du Nouveau Parti démocratique (NPD), Mathieu Vick, a expliqué que la formation politique avait revu son processus de nomination durant l’été et que les nouvelles règles étaient entrées en vigueur il y a deux semaines.

Ces règles ont été approuvées et transmises aux circonscriptions au début du mois de septembre, et le parti travaille maintenant à établir le calendrier des assemblées de mise en candidature.

M. Vick a indiqué que le NPD espérait au moins procéder à la nomination de tous ses députés sortants d’ici la fin de l’année.

Le congrès du parti à Surrey, en Colombie-Britannique, la semaine dernière, a été l’occasion pour les membres de parler stratégie et, selon Mathieu Vick, le NPD se «porte très bien».

Il a cependant reconnu que la formation politique avait quelques défis financiers à relever, mais a assuré que les choses semblaient vouloir s’améliorer.

La campagne de financement annuelle du NPD lui avait permis de recueillir 4,86 millions $ auprès de 39 053 donateurs l’an dernier. Les conservateurs avaient obtenu 18,84 millions $ de la part de 94 786 donateurs en 2017, surpassant de 5 millions $ le butin rassemblé par les libéraux.

Par ailleurs, 25 députés libéraux sortants, dont le chef Justin Trudeau, ont été désignés candidats pour le prochain scrutin, en plus d’une nouvelle recrue.

Le Parti libéral a annoncé que tous ses députés sortants seraient déclarés candidats sans devoir remporter la nomination dans leur circonscription s’ils atteignaient certains objectifs, notamment en matière de financement, d’ici le 1er octobre.

De leur côté, les conservateurs ont nommé 133 candidats, dont 46 nouveaux venus.

Hamish Marshall, le directeur de la campagne conservatrice pour 2019, a affirmé que le parti allait «vraiment bien» et que les nominations se poursuivraient durant l’automne.

Les plus populaires